Formule 1 : prodige de 13 ans, Ella Stevens pourrait devenir pilote chez Ferrari

Âgée de 13 ans, Ella Stevens pourrait être la première pilote à intégrer l'écurie Ferrari en Formule 1.

ESPOIR - Talent brut, Ella Stevens a été présélectionnée pour intégrer la Ferrari Drivers Academy. La jeune pilote britannique pourrait avoir, un jour, la chance de conduire une F1 dans un sport écrasé par les hommes. Depuis quarante ans, aucune femme n'a couru dans la catégorie. Seules six ont participé à un week-end de Grand Prix.

À l'adolescence, il est rare d'avoir une idée claire de ce qu'on veut faire dans la vie. Trouver sa vocation, trouver sa passion, trouver un métier, pour lequel on est prêt à se lever tous les matins, peut être un casse-tête. Enfin, pas pour tout le monde visiblement. À seulement 13 ans, Ella Stevens a déjà un plan de carrière tout tracé. La jeune Britannique ambitionne de devenir la première femme à piloter une Formule 1 au sein de l'écurie Ferrari. Cet automne, elle va devra relever une série de défis, sur et hors piste, sur le circuit Paul Ricard en France, pour tenter de rejoindre la Ferrari Driver Academy (FDA). 

"C'est une excellente opportunité pour moi", assure l'adolescente, grande fan de vitesse à la chaîne CNN. "Nous devons réaliser, dans la première phase, quelques tests de condition physique et du karting, pour qu'ils voient notre conduite". Ella fait partie des 25 jeunes pilotes, âgées de 12 à 16 ans, présélectionnées pour intégrer l'académie de la Scuderia. Le projet "Girls on Tracks - Rising Stars", labellisé FIA, a pour objectif d'identifier les talents et de les aider à poser - dès leur plus jeune âge - les bases d'une carrière professionnelle. Avec à la clé pour les deux pilotes retenues : un programme de quatre ans à l'issue duquel elles pourront potentiellement disputer une saison dans le championnat FIA de Formule 4.

"J'adorerais être pilote de course professionnelle et éventuellement évoluer en Formule 1", confie d'ailleurs Stevens. Devenue championne de karting en Grande-Bretagne à 10 ans, au même âge que le sextuple champion du monde de F1 Lewis Hamilton, elle baigne depuis toute petite dans le sport automobile, une passion familiale. "J'ai commencé le kart à l'âge de six ans. J'ai d'abord essayé un kart Bambino sur une piste au Pays de Galles et j'ai vraiment aimé", se souvient la jeune pilote. "J'avais un peu peur au début, mais je m'y suis habituée et je suis devenue de plus en plus rapide. C'est très excitant."

En vidéo

Formule 1 : la marque Ferrari fait parler d'elle à Monza

Vous devez faire entrer une femme en F1- Alice Powell, pilote et coach d'Ella Stevens

Au-delà de ses qualités au volant, Ella Stevens a la chance de pouvoir compter sur une équipe qui lui est entièrement dévouée. Le Britannique Rob Smedley, ingénieur chez Ferrari pendant 10 ans, a immédiatement repéré son talent et l'a faite signer au sein de sa structure, Electroheads Talent Academy. La jeune championne est également entraînée par Alice Powell, la gagnante de la W Series. "Pour briser la barrière et encourager plus de filles dans le sport, vous devez faire entrer une femme en F1. Les pilotes masculins ont Lewis Hamilton et Sebastian Vettel à admirer, mais les plus jeunes femmes n'ont pas de modèle", explique la première femme à avoir remporté un championnat de Formule Renault. 

En rejoignant la FDA, l'adolescente originaire d'un petit village en Angleterre roulerait dans les traces de Mick Schumacher, le fils de Michael, d'Enzo Fittipaldi, dont le grand-père Emerson fut double champion du monde, le regretté Jules Bianchi, mort en 2015 au Japon, ou encore Arthur Leclerc, le frère cadet de Charles, lui aussi passé par l'académie Ferrari. Elle pourrait ainsi devenir la septième femme à monter dans une F1, la première depuis Susie Wolff en 2014. Et peut-être même mettre fin à une anomalie, qui veut qu'aucune femme pilote n'a eu le droit de courir dans la catégorie reine du sport auto depuis 40 ans. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

Covid-19 : un officier de gendarmerie relevé de ses fonctions pour refus de vaccination

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.