Sarah Abitbol rejette les excuses de son ex-entraîneur, qui concède des "relations intimes inappropriées"

Sarah Abitbol en 2001.
Autres sports

RÉPONSE - Accusé de viol et d'agressions sexuelles par l'ancienne patineuse française Sarah Abitbol, l'ex-entraîneur Gilles Beyer a reconnu des "relations inappropriées" avec la sportive et lui a présenté ses excuses dans une déclaration écrite faite à l'AFP. Il a également été démis de ses fonctions par son club, "Les Français Volants".

Dans une déclaration écrite transmise à l'AFP ce vendredi, l'ex-entraîneur de l'ancienne patineuse française Sarah Abitbol, Gilles Beyer, accusé de viol et d'agressions sexuelles, a concédé avoir eu "des relations intimes" et "inappropriées" avec elle. Dans cette même déclaration, l'ancien patineur se dit "sincèrement désolé" et présente ses "excuses" à Sarah Abitbol, tout en évoquant des souvenirs différents.

"Je reconnais avoir eu des relations intimes avec elle. Si mes souvenirs sur leurs circonstances exactes diffèrent des siens, j'ai conscience de ce que, compte tenu de mes fonctions et de son âge à l'époque, ces relations étaient en tout état de cause inappropriées", déclare notamment Gilles Beyer. Il est accusé par Sarah Abitbol sur une période qui court de 1990 à 1992, quand elle avait de 15 à 17 ans.

La sportive a rapidement répliqué à cette déclaration dans L'Obs. Si elle observe que "c'est la première fois que quelque chose se passe, enfin", elle réaffirme que "ce ne sont pas des relations inappropriées, mais des viols!" "Il me présente ses excuses ? Mais je ne l'excuse de rien!".

En vidéo

Violences sexuelles dans le sport : la réaction de Roxana Maracineanu

Démis de ses fonctions par son club

Plus tôt dans la journée, le club parisien de hockey sur glace et de patinage artistique des Français volants, basé à Bercy, a annoncé avoir démis de ses fonctions Gilles Beyer, de son poste de manager général. Cette "mise à l'écart de toute fonction et activité" du "délégué général Gilles Beyer, avec effet immédiat et sans limite de temps", "résulte des graves accusations portées à l'encontre de ce dernier à travers un grand nombre de médias", indique un "communiqué interne" publié sur le site internet du club.

"Le club tient à exprimer à ses adhérentes et adhérents toute son émotion et s'engage à déployer la plus grande attention et la plus grande énergie pour conserver la confiance que les pratiquantes, pratiquants et leur famille lui accordent depuis de nombreuses années en termes d'accueil et d'encadrement", ajoutent les Français volants. 

Dans un livre intitulé "Un si long silence" (Editions Plon), l'ancienne championne Sarah Abitbol accuse Gilles Beyer  de l'avoir violée et agressée sexuellement à plusieurs reprises alors qu'elle était âgée de 15 à 17 ans.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent