Iga Swiatek, la sensation de ce Roland-Garros

Iga Swiatek, vainqueure de l'édition 2020 de Roland-Garros
Autres sports

TENNIS - En remportant ce samedi la finale dames de Roland-Garros (6-4, 6-1 face à Sofia Kenin), la Polonaise Iga Swiatek a créé la sensation, et marqué l'histoire de son sport et de son pays.

"C'est un peu surréaliste", avait déclaré Iga Swiatek après sa qualification pour la finale de l'édition 2020 de Roland-Garros. A 19 ans, la 54e joueuse mondiale jouait ce samedi sa première finale de Grand Chelem, face à la tête de série numéro 4, l'Américaine Sofia Kenin. Avant cela, la Polonaise n'avait jamais remporté aucun tournoi sur le circuit WTA. Elle n'avait atteint qu'une finale, à Lugano (Suisse) en 2019.

Lire aussi

C'est dire si le parcours de la jeune joueuse a surpris. Pourtant, il fut sans encombres pour celle qui n'a pas cédé le moindre set en sept matchs (une première depuis Justine Hénin en 2007). D'entrée de tournoi, Iga Swiatek avait fait tomber la finaliste sortante, la Tchèque Marketa Vondrousova. Puis elle s'était offert la tête de série numéro 1 Simona Halep 6-1, 6-2 en huitièmes de finale. En finale ce samedi, elle a battu la vainqueure du dernier Open d'Australie, dans un remake de la finale junior de 2016.

Une joueuse meilleure "sous pression"

La joueuse qui assure mieux jouer "sous pression", n'a clairement pas été impressionnée par l'enjeu de ce match. "Je gère assez bien la tension", avait-elle prévenu avant la finale. "Si je ne suis pas étranglée par l'émotion, je pense que tout ira bien. Il y a une raison pour laquelle j'ai été si efficace : je reste hyper concentrée, je mets beaucoup de pression sur mes adversaires et je ne les laisse pas jouer leur meilleur tennis. J'espère faire la même chose samedi."

En s'imposant ce samedi, Iga Swiatek a également marqué l'histoire de son sport. Elle est en effet la première Polonaise à remporter un tournoi du Grand Chelem. Elle est également la septième joueuse non tête de série à atteindre la finale du Grand Chelem parisien, et compte parmi les plus jeunes lauréates. Lundi, elle passera de la 54e à la 17e place mondiale.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

EN DIRECT - Covid-19 : Jean Castex réunira mercredi ses ministres à Matignon

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent