L'ancienne championne Nathalie Péchalat, candidate à la présidence de la fédération de patinage

L'ancienne championne Nathalie Péchalat, candidate à la présidence de la fédération de patinage
Autres sports

Toute L'info sur

Violences sexuelles : grand déballage dans le monde du patinage

ANNONCE - Après la démission de Didier Gailhaguet le 8 février dernier de son poste de président de la fédération françaises des sports de glace (FFSG), causée par le scandale de violences sexuelles révélé en partie par Sarah Abitbol, l'ancienne patineuse Nathalie Péchalat est candidate à sa succession. L'élection aura lieu le 14 mars prochain.

Selon les informations de L'Equipe, confirmées à l'AFP, l'ancienne patineuse Nathalie Péchalat est candidate à la présidence de la Fédération française des sports de glace (FFSG), quatre jours après la démission de Didier Guilhaguet, provoquée par le scandale des violences sexuelles dans le patinage artistique, après la sortie du livre choc de Sarah Abitbol. Pour le moment, l'intérim de la présidence de la fédération est assurée par la présidente du conseil fédéral Maryvonne Del Torchio. L'élection aura lieu le 14 mars prochain.

Lire aussi

Engagée contre les violences sexuelles dans le sport

Née à Rouen et âgée de 36 ans, Nathalie Péchalat possède un passé glorieux sur la glace, avec cinq titres de champions de France avec son partenaire Fabian Bourzat, en 2009, 2011, 2012, 2013 et 2014, deux titres de champions d'Europe, en 2011 et 2012, ainsi que deux médailles de bronze aux championnats du monde, en 2012 et 2014. Retraitée depuis 2014, Péchalat est toutefois licenciée au sein du club parisien des Français Volants, où officiait Gilles Beyer, accusé de viols par plusieurs patineuses.

Elle est également engagée auprès de l'association de lutte et de prévention contre les violences sexuelles dans le sport, "Colosse aux pieds d'argile". Selon l'association, la compagne de l'acteur Jean Dujardin a été une des premières à alerter sur les cas d'agressions sexuelles, essayant de faire intervenir l'association dans la fédération pendant plus de trois ans, sans succès. Membre de la commission des athlètes du comité olympique sportif français (CNOSF), elle est l'une des signataires, avec une cinquantaine d'autres sportifs, d'une tribune appelant à "briser le silence".

Le sport est tout sauf sali, il est en train de devenir de plus en plus propre.- Nathalie Péchalat à propos du scandale sexuel révélé par Sarah Abitbol.

"Le sport est tout sauf sali, il est en train de devenir de plus en plus propre, tout ce déballage de témoignages, ce n'est pas des témoignages dégueulasses, c'est une manière de laver notre sport, de le faire grandir et ça va servir l'image du sport" s'était félicitée Péchalat après la révélation du scandale sexuel touchant le patinage. "Elle m'avait dit certaines choses, mais je n'avais pas du tout imaginé l'ampleur des dégâts", avait ajouté Péchalat à propos de Sarah Abitbol.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent