La Kényane Brigid Kosgei entre dans l'histoire en battant le record du marathon féminin à Chicago

Autres sports

RECORD - Après Eliud Kipchoge, c'est au tour de la Kényane Brigid Kosgei d'affoler la toile en achevant le marathon de Chicago en 2 heures et 14 minutes, battant ainsi le record établi par la Britannique Paula Radcliffe en 2003.

Deuxième record pour l'athlétisme : ce dimanche, la Kényane Brigid Kosgei a arraché un RP sur le marathon de Chicago... battant l'actuel record du monde détenu depuis plus de seize ans par Paula Radcliffe. En effet, la coureuse a couru les 42,195 km en l'espace de 2h 14 minutes 04 secondes, contre 2 heures 15 minutes et 25 secondes pour la Britannique en 2003. Kosgei, 25 ans, n'a bénéficié que de l'aide de deux "lièvres" sur la quasi-totalité de la course pour boucler la distance. 

Ce week-end marque un tournant dans l'histoire du marathon. En effet, chez les hommes, c'est Eliud Kipchoge qui a battu le record du monde sur le marathon. Un chrono à  1 heure 59 minutes 40 secondes qui soulève toutefois des questions. En effet, le Kényan a réalisé sa course, non officielle, dans des conditions non homologuées. Le champion olympique était aidé par une armée de 41 "lièvres" tout de noir vêtus jusqu'à 500 m de l'arrivée. Cette course non officielle était sponsorisée et taillée sur mesure par le géant britannique de la pétrochimie Ineos pour permettre l'exploit, avec un horaire choisi en fonction de conditions météo favorables, et sur un tracé sans imperfection, testé à maintes reprises.

La plus rapide de l'histoire

Kosgei, elle, partait bien en favorite, un mois après avoir couru début septembre le semi-marathon le plus rapide de l'histoire (1 h 04 min 28 sec, un record toutefois non homologué), avec un titre à défendre à "Windy city" (la ville du vent) sur un des marathons les plus prestigieux de la planète.

Elle a donné le ton dès le début, distançant dès les premiers kilomètres ses concurrentes, qui ne l'ont plus jamais revue. A la mi-course, elle avait déjà plus d'une minute d'avance sur le record de Paula Radcliffe. Elle est ensuite restée largement dans les clous du record du monde jusqu'à la ligne d'arrivée. 

Lire aussi

Mais cette performance n'était pas attendue, tant les 2 h 15 min 25 sec de Radcliffe semblaient hors de portée. En 16 ans, la fondeuse à s'en être rapprochée le plus près était la Kényane Mary Jepkosgei Keitany, en 2 h 17 min 01, en 2017. Kosgei explose ainsi sa précédente marque de plus de 4 minutes, et devance les Ethiopiennes Ababel Yeshaneh (2h20.51) et Gelete Burka (2h20.55).

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter