Longtemps interdit en France, le MMA sort de l'ombre lors d'une première soirée de combats officiels

Longtemps interdit en France, le MMA sort de l'ombre lors d'une première soirée de combats officiels
Autres sports

GRANDE PREMIÈRE - Le palais des sports Maurice-Thorez de Vitry-sur-Seine accueille ce jeudi soir le premier événement hébergeant des combats officiels de MMA en France, huit mois après sa légalisation.

C’est le grand jour. Après des années d’interdiction et alors qu’il connaissait un succès mondial, le MMA s’implante définitivement en France et va voir son premier événement officiel se dérouler ce jeudi soir. Il est l’œuvre de promoteurs français, MMA GP, fondé par Abdel Khaznadji, et Eric Konako, promoteur de combats de muay-thaï. L’événement se déroulera à Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne, dès 19h30 au palais des sports Maurice-Thorez, et accueillera près de 600 spectateurs.

Cette soirée, qui proposera six combats de MMA, sera notamment l'occasion de voir évoluer quelques Français dont Mickaël Lebout, Lætitia Blot, Karim Ghajo, Alioune Nahaye et Kevin Fall. Cette soirée, qui fait office de grande première en France, sera suivie dès samedi soir par une autre, organisée à Bercy par le deuxième plus grand organisateur de combats de MMA sur la planète, le Bellator.

Pour le moment, le mastodonte de la discipline, l’UFC, n’a pas programmé d’événement sur le sol français, privilégiant l’UFC Apex, complexe situé à Las Vegas, et l’UFC Fight Island, située à Abu Dhabi, pour organiser ses combats dans le respect des règles sanitaires imposées par l’épidémie de Covid-19.

Une grande soirée de l’organisation n°1 semble davantage envisageable en 2021, avec comme possibles têtes d’affiche le Français Ciryl Gane, grand espoir des poids-lourds, et Francis Ngannou, véritable terreur de l’octogone et bien placé pour disputer un deuxième combat pour le titre poids-lourds face au champion Stipe Miocic.

Lire aussi

Longtemps interdit en France, le MMA a été autorisé en début d'année et a été placé sous l'égide de la Fédération française de boxe pour organiser son implantation en France. Près de 40.000 adeptes pratiquent cette discipline en France.

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent