Mondiaux de cyclisme : Julian Alaphilippe en arc-en-ciel, 23 ans après Laurent Brochard

Vingt-trois ans après le dernier sacre tricolore, Julian Alaphilippe est devenu champion du monde sur route dimanche, à Imola.
Autres sports

COCORICO ! - Le cyclisme français est à la fête. Julian Alaphilippe a été sacré champion du monde sur route ce dimanche à Imola. Il succède à Laurent Brochard, dernier vainqueur Français il y a 23 ans.

Un arc-en-ciel nommé Julian Alaphilippe. Une semaine après la fin du Tour de France, le Français est devenu champion du monde sur route ce dimanche 27 septembre sur le circuit d'Imola, 23 ans après Laurent Brochard, dernier Tricolore sacré en 1997. Bien emmené par ses équipiers de l'équipe de France, il a placé une attaque fatale, dans la seule ascension du jour, à 12 kilomètres de l'arrivée, pour s'imposer en solitaire, avec 24 secondes d'avance sur ses poursuivants qui n'ont pas su s'entendre. Il a devancé le Belge Wout van Aert, grand favori, et le Suisse Marc Hirsch, super-combatif du dernier Tour.

"Pour le moment, c'est très dur de trouver les mots, je veux juste remercier mes équipiers qui ont cru en moi aujourd'hui. On a fait un super boulot. C'était le rêve de ma carrière, vous savez", a déclaré "Alaf". "J'ai été si près tellement de fois mais je n'avais même jamais été sur le podium. Je suis arrivé ici avec beaucoup d'ambitions. C'est un jour de rêve pour moi. Je veux remercier tous ceux qui me suivent et me soutiennent. Aujourd'hui, l'équipe de France a été très forte. Je veux remercier le sélectionneur Thomas Voeckler pour avoir cru en moi, ma famille, mes proches, mon cousin Franck (également son entraîneur, ndlr), Marion (Rousse, sa compagne). C'est le rêve de ma carrière", a-t-il conclu, en pleurs. 

À 28 ans, le puncheur montluçonnais, vainqueur de la 2e étape du Tour de France, le 30 août dernier à Nice, ajoute le titre mondial tant convoité à un palmarès déjà bien fourni, avec les "Strade Bianche", Milan-San Remo, la Flèche Wallonne et cinq succès d'étapes sur la Grande Boucle. Mais cette victoire de prestige, sa deuxième de la saison, a une saveur particulière pour celui qui a perdu son père en juin dernier. Sur le podium, Julian Alaphilippe s'est laissé submerger par l'émotion au moment de "La Marseillaise".

Lire aussi

En près d'un siècle, huit coureurs français seulement avant "Alaf" - Georges Speicher (1933), Antonin Magne (1936), Louison Bobet (1954), André Darrigade (1959), Jean Stablinski (1962), Bernard Hinault (1980), Luc Leblanc (1984) et, donc, Laurent Brochard (1997) - avaient eu l'honneur d'enfiler le maillot arc-en-ciel, qui distingue le champion du monde de cyclisme. Malgré un creux de 18 ans entre les victoires de Stablinski et Hinault, jamais la France n'avait dû attendre aussi longtemps entre deux sacres. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent