Mort de George Floyd : Michael Jordan, LeBron James, Tom Brady... Après l'émotion, le sport US passe à l'action

Mort de George Floyd : Michael Jordan, LeBron James, Tom Brady... Après l'émotion, le sport US passe à l'action
Autres sports

ACTIONS - La mort de George Floyd lors d'une interpellation le 25 mai dernier à Minneapolis a suscité un émoi mondial, mettant en lumière un racisme systémique envers les Afro-américains aux Etats-Unis. Du basket au football en passant par la NFL, le sport américain se mobilise pour lutter contre ces inégalités.

Depuis plus de deux semaines et la mort de George Floyd lors d’une interpellation à Minneapolis, une grande partie des Etats-Unis est dans la rue pour protester contre les violences policières et le racisme systémique dont sont victimes les Afro-américains depuis de longues années. Dans cette mobilisation d’ampleur, le sport américain occupe une place importante, de nombreuses grandes figures s’emparant très vite du sujet.

Comprenez les inégalités. Nous avons été mis plus bas que terre pendant tant d'années.- Michael Jordan, dans The Charlotte Observer.

Habituellement très discret dans ses engagements politiques et sociaux, l’icône du basket Michael Jordan a pris position en faisant un don de 100 millions de dollars à une organisation de lutte contre les inégalités, voulant dénoncer un "racisme enraciné".

Dans une interview accordée au Charlotte Observer, l’ancien numéro 23 des Bulls a déclaré : "Faites face à vos démons. Tendez la main. Comprenez les inégalités. Nous avons été mis plus bas que terre pendant tant d'années (...) On ne peut plus l'accepter. Nous sommes arrivés à un point de bascule. Nous devons prendre position. Nous devons être meilleurs en tant que société pour ce qui concerne les problèmes raciaux."

Lire aussi

LeBron James sur le terrain politique

Farouche opposant de Donald Trump depuis des années, la star des Los Angeles Lakers LeBron James a également haussé le ton après le meurtre de George Floyd, partageant un montage photo mettant en opposition le genou du policier Derek Chauvin, appuyé sur le cou de George Floyd, et celui de l’ancien joueur de NFL Colin Kaepernick, à terre pour protester contre les violences policières, avec en légende : "Vous comprenez maintenant !!??!!?? Ou est-ce toujours flou pour vous ??"

Pour changer les mentalités, "The Chosen One" a annoncé la création de l’association "More Than a Vote", visant à inciter les Afro-Américains à s'inscrire sur les listes électorales et à aller voter lors de l'élection présidentielle du 3 novembre prochain. "Oui, nous voulons que vous sortiez et que vous alliez voter mais nous voulons aussi vous donner un tutoriel pour le faire. Nous allons vous expliquer comment voter et nous pointerons ce qu'ils font, de l'autre côté, pour vous empêcher de voter", a-t-il expliqué dans les colonnes du New York Times.

La NBA très impliquée

Un projet soutenu par ses compères Jalen Rose et Trae Young. Le meneur des Hawks d’Atlanta a d’ailleurs défilé dans les rues de sa ville Norman, dans l’Oklahoma, lors des manifestations de ces derniers jours. Même chose pour les stars des Spurs et de Houston Demar DeRozan et Russell Westbrook, qui ont manifesté à Los Angeles en compagnie du rappeur Kendrick Lamar. Karl Anthony-Towns, le pivot des Minnesota Timberwolves, a quant à lui soutenu l’ancienne gloire des parquets et ami proche de George Floyd, Stephen Jackson, lors d’une mobilisation à Minneapolis.

La jeune joueuse de tennis Coco Gauff, 16 ans, a également alerté sur la situation actuelle aux Etats-Unis, se demandant même si elle serait "la prochaine" à subir ce traitement : "J'utilise ma voix pour lutter contre le racisme. Utiliserez-vous la vôtre ?" Symbole du mouvement Black Lives Matter lancé en 2013, la star déchue de NFL Colin Kaepernick a également pris la parole sur les réseaux sociaux : "Quand les pouvoirs civils mènent à la mort, se révolter est la seule réaction logique. Les cris en faveur de la paix pleuvront, et quand ce sera le cas, ils tomberont sur des oreilles sourdes car votre violence a engendré cette résistance. Nous avons le droit de nous défendre ! Repose en paix George Floyd."

Une lettre signée par 1 400 membres envoyée au Congrès

Dans une lettre adressée mercredi au Congrès, plus de 1 400 membres des ligues sportives américaines, dont les stars de la NFL Tom Brady, Drew Brees, Odell Beckham Jr et les entraîneurs de la NBA Gregg Popovich et Steve Kerr, ont réclamé la fin de l'immunité policière, soutenant le projet de loi "Amash-Pressley", visant notamment à faciliter les poursuites contre les policiers pour leurs actes de violence.

"Nous sommes fatigués des discussions sur la responsabilité de la police qui n'aboutissent à rien et nous avons pris part à trop de débats pour déterminer s'il y a un problème de violence policière dans ce pays. (...) Il y a un problème. Le monde en a été témoin lorsque l'agent de police Chauvin a assassiné George Floyd et le monde continue d'observer ce problème à présent que les forces de l'ordre déploient une énorme présence au-devant des manifestants pacifiques, comme ceux qui se tenaient à l'extérieur de la Maison Blanche la semaine dernière. Le temps du débat sur l'autorité incontrôlée de la police est révolu. Maintenant, c'est le temps du changement", ont-ils écrit dans cette lettre.

Une prise de conscience dans les instances dirigeantes ?

Au niveau des institutions, la mort de George Floyd a également eu un écho important, avec notamment une décision forte de la part de la fédération américaine de football (USSF). Cette dernière a abrogé une règle qui interdisait aux membres de ses équipes nationales d'effectuer ce geste de protestation, et qui illustrait son "échec à répondre aux préoccupations des Noirs". Cette mesure avait été instaurée en 2017, après que la star de l’équipe nationale féminine Megan Rapinoe s’était agenouillée pendant le Star-Spangled Banner, lors d’un match international en 2016. "Il est devenu clair que notre politique était erronée et portait atteinte au message important du mouvement Black Lives Matter", a déclaré l'USSF.

Vivement critiquée ces dernières années, notamment pour avoir fait face à Colin Kaepernick, la NFL et ses patrons ont condamné "le racisme et l'oppression systématique des Noirs". "Nous la NFL admettons que nous avons eu tort de ne pas avoir écouté les joueurs de la ligue plus tôt. Nous la NFL encourageons tout le monde à s'exprimer et à protester pacifiquement", a reconnu Roger Goodell, le patron de la ligue professionnelle de football américain.

Enfin, la prise de conscience a également eu lieu dans le sport automobile, où la NASCAR a annoncé l'interdiction immédiate du drapeau des confédérés lors de ses courses. Exhiber ce drapeau "va à l'encontre de notre engagement à fournir un environnement accueillant et inclusif" aux fans et aux concurrents, a ajouté l'organisation dans un message publié sur Twitter mercredi.

Toute l'info sur

Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

Exhiber ce drapeau "va à l'encontre de notre engagement à fournir un environnement accueillant et inclusif" aux fans et aux concurrents, a ajouté l'organisation dans un message publié sur Twitter mercredi.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent