Mort de Kobe Bryant : de nouvelles plaintes contre la société propriétaire de l'hélicoptère

Les enquêteurs récoltent les preuves sur le site du crash de l'hélicoptère transportant Kobe Bryant, sa fille Gianna et sept autres personnes.
Autres sports

JUSTICE - Trois mois après le décès de Kobe Bryant en compagnie de sa fille de 13 ans et de sept autres passagers dans un crash d'hélicoptère, les familles de quatre victimes ont engagé des poursuites contre l'entreprise propriétaire de l'hélicoptère. La veuve de l'ancien basketteur avait déjà porté plainte après l'accident.

Ils veulent que quelqu'un paie pour le drame. Près de trois mois après le crash de l'hélicoptère, fatal à la légende du basket américain Kobe Bryant et sa fille Gianna ainsi qu'à sept autres personnes, de nouvelles procédures judiciaires ont été entamées. Les familles de quatre passagers attaquent à leur tour la société propriétaire de l'appareil, qui s'est écrasé par temps brumeux sur les hauteurs de Calabasas, dans le sud de la Californie, le 26 janvier dernier, et celle qui l'exploitait. 

Les deux enfants survivants de l'entraîneur de baseball John Altobelli et sa femme Keri, morts dans l'accident avec leur fille de 13 ans Alyssa qui jouait au basket dans le même club que la fille de l'ancienne star des Los Angeles Lakers, ont déposé plainte dimanche 19 avril devant la Cour supérieure de Los Angeles, selon le site TMZ. Matthew Mauser, dont l'épouse Christina, entraîneure adjointe de l'équipe de basket des deux adolescentes, a aussi lancé des poursuites avec ses trois enfants. Les plaignants attaquent Island Express Helicopters et Island Express Holding pour "conduite imprudente, négligente et illégale".

Par ce biais, les familles souhaitent faire reconnaître la responsabilité de l'entreprise propriétaire de l'hélicoptère. Toujours selon TMZ, ils espèrent obtenir des dommages et intérêts "pour l'angoisse insurmontable" provoquée par le décès de leurs proches ainsi que pour ce qu'ils auraient pu gagner s'ils avaient survécu à l'accident et continué à travailler."

En vidéo

VIDÉO LCI PLAY - Kobe Bryant, destin brisé

Une plainte déjà déposée par la veuve de Kobe

Ces nouvelles procédures s'ajoutent à celle entamée, il y a deux mois, par Vanessa Bryant, la veuve de Kobe et mère de leur fille Gianna. Elle reproche notamment à la société exploitant l'appareil de l'avoir autorisé à voler dans "un épais brouillard et des nuages bas", une mauvaise météo qui avait incité les forces de l'ordre et autres opérateurs touristiques à maintenir leurs hélicoptères au sol. Les avocats de la famille Bryant estiment que la société Island Express Helicopters n'avait pas les autorisations nécessaires pour permettre ses vols sans visibilité, à l'aide des seuls instruments de navigation. Dans sa plainte, la mère de Natalia, Bianka et Capri attaque aussi les ayant-droits du pilote Ara Zobayan, lui aussi décédé dans l'accident. Ce dernier avait été épinglé par l'aviation civile américaine en 2015 pour avoir volé sans respecter les règles de navigation à vue.

Lire aussi

Toute l'info sur

La légende Kobe Bryant est décédée dans un accident d'hélicoptère

Par ailleurs, l'enquête sur les causes du crash se poursuit. Les enquêteurs de l'agence américaine chargée de la sécurité dans les transports (NTSB) ont déjà établi que le moteur de l'appareil, dont les débris étaient éparpillés sur près de 200 mètres à flanc de colline, n'avait pas connu de défaillance. Les éléments récoltés sur place et les données du vol sont en cours d'analyse pour tenter de déterminer les circonstances du drame. Le rapport final n'est pas attendu avant l'année prochaine.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent