Mort de Nicolas Portal, directeur sportif d'Ineos : sous le choc, le peloton lui rend hommage

Directeur sportif du Team Ineos depuis 2013, Nicolas Portal est décédé à l'âge de 40 ans le 3 avril 2020.
Autres sports

DISPARITION - Le peloton est endeuillé. L'ancien coureur cycliste Nicolas Portal est décédé brutalement mardi à l'âge de 40 ans, chez lui, en Andorre. Le Français s'était depuis 2013 mué en directeur sportif de l'ex-Team Sky, avec laquelle il a remporté plusieurs Tours de France.

Il était la petite voix dans l'oreillette de Chris Froome. Nicolas Portal, qui a collectionné six victoires sur le Tour avec "Froomey", Geraint Thomas et Egan Bernal, est mort "subitement" à 40 ans mardi 3 mars. Sous ses ordres, la machine à gagner Sky - rebaptisée Ineos -, dont il est devenu directeur sportif en 2013, a imposé une domination quasi sans partage sur la Grande Boucle. Seule l'édition 2014 a échappé à sa mainmise, la faute à l'abandon de Froome dès la 5e étape après des chutes à répétition. L'équipe cycliste, qui a annoncé sa mort, n'a pas précisé les raisons de son décès.

"De sa carrière de coureur à son rôle de directeur sportif avec Ineos, Nicolas a consacré sa vie au cyclisme", a réagi le président de l'Union cycliste internationale (UCI), David Lappartient, "profondément choqué" par son décès. Sous la supervision de l'omnipotent Dave Brailsford, Nicolas Portal, équipier quasi anonyme du peloton des années 2000, s'est mué en un des directeurs sportifs les plus titrés du vélo à seulement 40 ans. "Nous avons perdu aujourd'hui une personne très importante pour notre équipe, le cyclisme et le sport en général", a déploré Egan Bernal sur son compte Instagram. "Il a été celui qui m'a guidé, depuis la voiture, vers la plupart de mes meilleurs souvenirs dans ce sport", a poursuivi le dernier lauréat du Tour.

Qu'importe son maigre palmarès de coureur - une étape du Dauphiné en 2004 -, le Gersois, d'abord vététiste avant de se lancer sur la route avec AG2R en 2001, a imposé son style en finesse dans le peloton où son relationnel, devant les caméras comme avec ses troupes, mettait de l'huile dans les rouages. Assez pour convaincre en 2018 Froome, en retrait et à l'image entachée par son contrôle anormal au salbutamol, de laisser la lumière à Geraint Thomas. Qui devra lui-même s'effacer devant Egan Bernal, un an plus tard. Chris Froome, dont Portal disait qu'ils étaient "vraiment pareils", lui a aussitôt rendu hommage : "C'était le gars le plus gentil et le plus heureux que je connaissais et il a toujours vécu sa vie pleinement. Rest In Peace Nico."

Une arythmie cardiaque stoppe sa carrière en 2009

Coureur professionnel entre 2001 et 2010, Nicolas Portal avait dû arrêter le vélo plusieurs mois en 2009 en raison d'un problème cardiaque, avant de rejoindre l'ex-Team Sky pour une saison, une fois reçu le feu vert médical. Il y a côtoyé Froome un an en tant que coéquipier avant que Dave Brailsford, séduit par son sang-froid, son sens du détail et du contact, ne lui propose une reconversion dans l'encadrement de l'équipe. Après la victoire de Bradley Wiggins sur le Tour de France 2012, la première de la nouvelle armada britannique, il est promu directeur sportif en chef en 2013 pour remplacer Sean Yates.

Lire aussi

Avec une marque de fabrique, le flegme même dans les moments chauds, comme quand Chris Froome casse son vélo en pleine ascension du Ventoux en 2016. "Les gars ici, ils ne sont pas dans un match de foot. Ils sont stressés, parce que c'est dangereux tous les jours. Cela fait un mois qu'ils ne pensent qu'à ça. Il n'y a pas besoin d'en rajouter", théorisait Nicolas Portal cet été, interrogé par l'AFP sur le ton à adopter par le directeur sportif en course comme lors des briefings. "Cela ajouterait de l'excitation, de la tension, de la nervosité. Ils pourraient perdre leur professionnalisme", estimait encore l'ancien coureur, après avoir couru une décennie dans le peloton dont quatre saisons au sein de l'équipe espagnole Caisse d'Épargne.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent