Pays de Galles-France : fallait-il accorder l'essai de la victoire aux Gallois ?

Pays de Galles-France : fallait-il accorder l'essai de la victoire aux Gallois ?

ARBITRAGE - Ce dimanche, à Ōita, le XV de France a pris la porte après sa cruelle défaite contre le pays de Galles en quarts de finale de la Coupe du monde. Les Bleus se sont inclinés sur un essai de Ross Moriarty. Un essai jugé litigieux qui aurait pu être annulé. À juste titre ?

C'est l'essai dont tout le monde parle. L'essai qui a donné la victoire au pays de Galles (20-19) face à la France. L'essai de l'élimination pour les Bleus en quarts de finale de la Coupe du monde ce dimanche 20 octobre à Ōita. À la 74e minute, alors qu'il fait la course en tête (19-13), bien que réduit à 14 après le carton rouge logique de Sébastien Vahaamahina, le XV du Coq est sur le reculoir avec une introduction en mêlée à cinq mètres de son en-but. Après un cafouillage, Thomas Williams arrache le ballon des mains d'Ollivon. Il gicle et décrit une trajectoire qui ressemble alors à un en-avant. Le flanker Justin Tipuric le récupère mais échoue devant la ligne. Ross Moriarty, en seconde lame, jaillit pour inscrire l'essai de la victoire. 

Pendant que les Gallois célèbrent l'essai, l'arbitre Jaco Peyper fait appel au "TMO", l'assistance vidéo, pour décortiquer l'action. Il demande alors à ses assesseurs s'il y a eu un en-avant sur l'arrachage puis sur l'essai. Après visionnage, le Sud-Africain accorde finalement l'essai. L'officiel justifie sa décision auprès des rugbymen français en expliquant qu'il "n'est pas évident que la balle aille vers l'avant". 

Toute l'info sur

Coupe du monde de rugby 2019 au Japon

Lire aussi

Ni la décision ni l'explication ne semblent a priori avoir convaincu le sélectionneur tricolore Jacques Brunel. "On se retrouve à perdre le match de peu sur des actions qui nous paraissent litigieuses...", a déclaré, à chaud au micro de TF1, l'entraîneur qui disputait ce dimanche son dernier match à la tête des Bleus. "Je veux revoir les images, ce sont des décisions sur lesquelles je suis déçu." 

Il n'y a pas en-avant et le jeu continue si...- La règle 11 alinéa 5b de World Rugby

L'essai était-il valable ? Que dit le règlement ? Si on s'en tient strictement aux lois du jeu dictées par World Rugby, l'instance qui régit le rugby à l'échelle mondiale, et notamment à la règle 11 alinéa 5b qui évoque ce cas de figure, "il n'y a pas en-avant et le jeu continue si un joueur arrache ou tape le ballon des mains ou des bras d'un adversaire et que le ballon quitte les mains ou les bras du porteur du ballon vers l'avant."

Invité à se prononcer, et pourquoi pas à trancher le débat, l'ancien ailier du XV de France et consultant rugby pour TF1 pendant le Mondial, Vincent Clerc, a lui jugé que l'en-avant n'était "pas flagrant", ajoutant au passage que la perception varie "selon les angles". Car, bien évidemment, pour ne rien faciliter, la décision finale est sujette à l'interprétation de l'arbitre. Et celle-ci peut varier d'un officiel à un autre.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

Pilule anti-Covid de Merck : "Le médicament final n'est pas produit en France", confirme Pannier-Runacher

VIDÉO - Vladimir Poutine, père d'une fille cachée de 18 ans ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.