Photobomb de Sagan, beau geste d'Alaphilippe, engueulade Martin-Rowe... les images insolites du Tour de France 2019

Autres sports
BEST OF - Le Tour 2019 s'est achevé dimanche avec l'avènement d'Egan Bernal, premier Colombien sacré. Chaque année, la Grande Boucle génère des scènes plus ou moins cocasses dans le peloton ou au bord des routes. Florilège des images marquantes de cette 106e édition.

Le Tour de France, c'est déjà fini pour cette année. Si cette édition 2019 a été marquée par les performances exceptionnelles des Français - Julian Alaphilippe en jaune pendant 14 jours et Thibaut Pinot vainqueur au Tourmalet - qui ont malmené jusqu'au bout Ineos, une fois de plus, de nombreux moments originaux et inattendus ont eu lieu sur les routes de l'Hexagone. Fans dénudés, dédicace improbable en pleine ascension ou encore caprices de la météo, LCI revisite le Tour de manière insolite. 

La fessée de Cobrelli à un spectateur

La fessée interdite en France ? Pas sur le Tour, a priori. C'est une scène inhabituelle qui a marqué la 9e étape entre Saint-Étienne et Brioude dimanche 14 juillet. Alors que le peloton roulait à vive allure, trois personnes se sont alignées sur le bord de la route, fesses à l'air. Au moment de son passage devant les trois plaisantins, le coureur Sony Colbrelli (Bahrain-Merida) a administré une "déculottée" à l'un d'eux. La vidéo, postée sur Twitter par un internaute nommé "Tricotte", a été vue plus d'un million de fois. Il a ensuite partagé la photo de son séant, rougi par la claque de l'Italien. Forcément, ça laisse des traces...

L'improbable autographe de Sagan

Peter Sagan est décidément un coureur à part dans le peloton. Maillot vert de la Grande Boucle, le fantasque Slovaque a fait le show avec ses arrivées d'étape en "wheeling"(sur sa roue arrière). Mais c'est une autre séquence, qui avait échappé aux caméras de télévision, qui a fait le tour des réseaux sociaux. Samedi 20 juillet, tandis que le sprinteur de l'équipe Bora-Hansgrohe se trouvait en pleine ascension vers le Tourmalet, un spectateur s'est porté à sa hauteur pour lui faire dédicacer son autobiographie. L'ancien champion de cyclisme sur route s'est exécuté, tout en continuant à rouler sur la pente raide.

La joie sans retenue de Madiot

Marc Madiot a vécu l'étape du Tourmalet intensément. Connu pour ses gueulantes mémorables et son franc-parler, le manager de la formation Groupama-FDJ est entré dans un état second dans les derniers mètres de l'étape remportée par son leader Thibaut Pinot samedi 20 juillet. Derrière son écran en zone technique, l'ancien coureur a explosé de joie après la victoire de son poulain.

Les "effaceurs" de zizi du Tour

Un reportage de NOS, chaîne de la télé publique néerlandaise, a fait le buzz pendant le Tour de France. Les reporters ont suivi deux employés de la société nordiste Doublet, en charge de reconnaître la montée du col du Tourmalet, empruntée par les coureurs de la Grande Boucle. Leur job : armés d'un pinceau et de peinture blanche, ils doivent effacer ou masquer des dessins de pénis ou tout autre message à caractère obscène.

La prise de bec de Martin et Rowe

L'image est assez rare dans le peloton. Mercredi 24 juillet, l'Allemand Tony Martin (Jumbo-Visma) et le Britannique Luke Rowe (Ineos) se sont chauffés, gestes à l'appui, au pied du col de la Sentinelle, à moins de 15 kilomètres de l'arrivée. Alors que Rowe venait de se replacer à l'avant du peloton, l'Allemand lui a fermé la porte avec un coup de genou. Les deux hommes avaient auparavant échangé des coups. Une attitude inconvenante qui a conduit à leur exclusion du Tour par le jury des commissaires.

Le beau geste d'Alaphilippe pour un enfant

Julian Alaphilippe est un champion au grand cœur. À l'arrivée de l'étape Embrun-Valloire, où il a terminé 14e jeudi 25 juillet, le leader de Deceuninck-Quick-Step est venu en aide à un enfant frigorifié, trempé par l'orage qui s'était abattu quelques minutes tôt sur la commune savoyarde. C'est à ce moment que le Français a eu le réflexe de mettre le Maillot jaune qu'il venait de recevoir sur le dos du petit garçon pour le réchauffer. 

L'échange émouvant entre Pinot et Madiot

Thibaut Pinot a songé à renoncer au vélo. Une caméra de France Télévisions a capté la conversation qu'a eue le coureur avec Marc Madiot, le manager de la Groupama-FDJ, après son abandon lors de la 19e étape. "Je n'en peux plus. Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça, putain ?", sanglote-t-il, assis sur le coin de son lit. Des mots contrebalancés par le patron de l'équipe. "Mais non ne dis pas ça. Ne dis pas aujourd'hui ce que tu regretteras demain. Continue de faire tout bien, et puis un jour ou l'autre, la porte va s'ouvrir." Cela l'a visiblement touché puisque depuis, Pinot a annoncé qu'il sera bien au départ du Tour l'an prochain.

Le déluge sur le Tour

La météo s'est déchaînée dans les Alpes. Vendredi 26 juillet, lors de la 19e étape, d'énormes grêlons se sont abattus dans la descente de l'Iseran à Val d'Isère, provoquant des coulées de boue et rendant la chaussée impraticable. La sécurité des coureurs n'étant plus assurée, la direction du Tour a arrêté dans l'urgence la course à une trentaine de bornes de l'arrivée. Le lendemain, en raison de l'état des routes, la 20e et avant-dernière étape a, à son tour, été raccourcie et ramenée à 59 kilomètres.

Le photobomb génial de Sagan

Il s'en est fait une spécialité et rivalise d'ingéniosité chaque année. Lors de la procession vers Paris, au cours de la 21e et dernière étape, Peter Sagan est venu perturber la séance photo du Team Ineos. Alors que les coureurs de la formation britannique paradaient, champagne à la main, comme le veut la tradition, le Slovaque a joué les trolls en s'incrustant sur le cliché. Encore une pitrerie de "Peto". 

Les maillots jaunes offerts par Alaphilippe

La cote de popularité de Julian Alaphilippe ne va pas baisser de sitôt. Dimanche 28 juillet, après l'arrivée sur les Champs-Élysées, il a tenu à remercier son équipe à sa façon. Le Français, qui a passé 14 jours en jaune et a été vainqueur de deux étapes, a offert un Maillot jaune à chacun de ses équipiers de la Deceuninck-Quick-Step "en reconnaissance de leur formidable travail durant les trois dernières semaines", a écrit la formation belge sur Twitter. "Alafpolak" est bel et bien le Maillot jaune de la générosité.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter