Qui sont les autres personnalités du rugby placées en garde à vue avec Bernard Laporte ?

Qui sont les autres personnalités du rugby placées en garde à vue avec Bernard Laporte ?
Autres sports

RUGBY - Bernard Laporte a été placé en garde à vue ce mardi 22 septembre à Paris, dans l'enquête sur ses liens avec le groupe Altrad. Il n'était pas le seul.

L'affaire avait gâché le début de mandat de Bernard Laporte, élu le 3 décembre 2016 président de la Fédération française de rugby (FFR). Elle risque maintenant de perturber la dernière ligne droite de sa campagne auprès des clubs, chargés de le départager face à son principal opposant, Florian Grill. En effet, c'est à dix jours de briguer sa propre succession à la tête de la FFR que Bernard Laporte a été placé en garde à vue, ce mardi 22 septembre au matin à Paris, dans le cadre de l'enquête sur ses liens avec le groupe  Altrad, sponsor de l'équipe de France. Quatre autres personnes ont subi le même sort. Passage en revue.

Lire aussi

Mohed Altrad

Beaucoup le présentent comme le grand argentier du rugby français. Cet homme d'affaires milliardaire, né à Raqqa (Syrie) en 1948, dirige le club de Montpellier depuis 2011. Il siège aussi au conseil municipal de la ville depuis le 28 juin dernier. Mais il a surtout fondé le groupe Altrad, n°1 mondial de la bétonnière, n°1 européen de l’échafaudage et de la brouette, et n°1 français du matériel tubulaire pour collectivités, dont le chiffre d'affaires flirte avec le milliard d'euros. En 2017, sa société devient le premier sponsor à s'afficher sur le maillot des Bleus, ce qui suscite d'emblée critiques et même soupçons de favoritisme...

Serge Simon

Aujourd'hui vice-président de la FFR, Serge Simon demeure surtout, dans l'esprit des anciens, un fameux pilier du Top 14 des années 1990, passé notamment par Bordeaux et le Stade français de Max Guazzini. Le grand public sait moins qu'il est aussi médecin généraliste, ayant contribué à créer, en 2001, le centre d'addictologie et de psychopathologie des sportifs au sein du CHU de Bordeaux. Il a ensuite été, durant six ans, le patron de Provale, le syndicat des joueurs professionnels français, avant de faire campagne, en 2015, avec Bernard Laporte. Cette année-là, il se distinguera cependant d'une autre manière, en sauvant la vie d'un autre rugbyman pro, Aristide Barraud, lors de la funeste fusillade du 13 novembre 2015 à Paris.

Nicolas Hourquet

Actuel responsable des relations internationales de la FFR, il a, lui, toujours évolué dans l'ombre. Cela fait six ans qu'il travaille à la Fédération, qu'il a d'abord intégrée en tant que responsable administratif des institutions. Avant cela, ce titulaire d'un Master 2 en droit et économie du sport , au prestigieux CDES de Limoges, a occupé un poste similaire dans le football, au Losc. Son plus haut fait d'armes reste l'attribution à la France de la Coupe du monde de rugby de 2023, pour laquelle il a bataillé dans le costume de responsable de la diplomatie internationale au sein du comité de candidature français.

Claude Atcher

A 64 ans bien tassés, et malgré le port désormais obligatoire du costume-cravate, il garde la silhouette et la carrure du joueur professionnel qu'il a été dans une autre vie, au poste de troisième ligne centre, à Nîmes et au Racing, avant de devenir l'un des tout premiers rugbymen français à partir jouer en Nouvelle-Zélande, au club de Victoria University College. Titulaire d’une maîtrise de psychologie à l'université de Toulouse, Claude Atcher a ensuite exercé comme éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse, puis dirigé consécutivement le Marseille Vitrolles Rugby et le comité d'organisation du Mondial 2007 en France. Il crée enfin la société Score XV, spécialisé dans le conseil en marketing sportif, avant d'intégrer le comité directeur de la FFR.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Reconfinement : le mode d’emploi des attestations de déplacement

EN DIRECT - Covid-19 : la France se réveille reconfinée

EN DIRECT - Attaque à Nice : le procureur antiterroriste détaille le parcours meurtrier de l'assaillant

Reconfinement : les commerces qui devront fermer, ceux qui vont rester ouverts

Reconfinement : voici le nouveau dispositif pour sauver les entreprises

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent