Roland-Garros : comment Hugo Gaston en est-il arrivé là ?

Hugo Gaston, tout sourire après avoir battu Stan Wawrinka, à Roland-Garros en 2020.
Autres sports

TENNIS - Dernier Français en lice, Hugo Gaston, 239e joueur mondial, ne part pas vraiment favori de son huitième de finale face au numéro 3, l'Autrichien Dominic Thiem. Pour de nouveau créer l'exploit, il devra faire preuve d'une créativité et d'une maîtrise de ses émotions comparables au tour précédent face à Stan Wawrinka.

Personne ne l’attendait à ce niveau de la compétition. Pas même lui, pour son premier Roland-Garros. Ce dimanche, Hugo Gaston, 239e joueur mondial, affronte en huitièmes de finale le numéro 3 Dominic Thiem. Face au vainqueur de l’US Open au début du mois et au finaliste des deux dernières éditions des Internationaux de France, il découvrira le court Philippe-Chatrier. 

Lire aussi

Le Toulousain de 20 ans pourra-t-il réitérer son exploit de vendredi, lorsqu’en début de soirée il est venu à bout du Suisse Stan Wawrinka, 17e au classement ATP et triple vainqueur en Grand Chelem, pour le premier match en cinq sets de sa carrière ? Celui qui découvre le haut niveau, et a bénéficié d'une wild card pour jouer ce tournoi, n'a rien à perdre. Avant cette édition de Roland-Garros déjà exceptionnelle pour lui, cet habitué du circuit Challenger ne s'était mesuré que deux fois au circuit principal : la première à Marseille en 2018, face à l'Italien Stefano Travaglia, la seconde à l'Open d'Australie en janvier, contre l'Espagnol Jaume Munar. A chaque fois, il s'était incliné.

"La créativité, c'est son identité de jeu"

Parmi les atouts du gaucher aujourd'hui : sa créativité. C’est en variant son jeu qu’il a pu écœurer l’ancien gagnant de Roland-Garros au tour précédent. "La créativité, c'est son identité de jeu : il a toujours joué comme ça. Mais il faut que cette créativité soit au service de la performance. On n'a pas de note artistique au tennis, juste une note d'efficacité", indique son entraîneur Marc Barbier. 

L'ex-N.2 mondial juniors et médaillé d'or aux Jeux olympiques de la jeunesse en 2018 à Buenos Aires, qui jouit d'un bon service malgré sa petite taille (1,73 m), devra également faire preuve de la même maîtrise de ses émotions. "Il a cette capacité à s'adapter, à avoir un peu de détachement par rapport aux événements qui fait qu'il arrive à produire son tennis et son potentiel", observe Marc Barbier. "Je ne vais pas me mettre de pression, et je vais essayer de jouer (...), relâché", avait-il indiqué après son troisième tour.

Quel que soit le résultat du match ce dimanche, Hugo Gaston aura marqué cette édition de Roland-Garros en devenant le quatrième plus jeune joueur français à se hisser en deuxième semaine de Roland-Garros, après Thierry Tulasne, Fabrice Santoro et Gaël Monfils, mais devant Yannick Noah. Et il s'installera au moins aux portes du top 150 à l'issue du tournoi.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

EN DIRECT - Covid-19 : 257 décès enregistrés en 24 heures, un niveau similaire à fin mars

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent