Courts flambants neufs, nouvelles règles : l'édition 2019 de Roland-Garros en cinq nouveautés

Autres sports
DirectLCI
TENNIS - Ce dimanche 26 mai, les meilleurs joueurs et joueuses du monde ont rendez-vous porte d'Auteuil à Paris pour le tournoi de Roland-Garros. Nouvelles règles, nouveaux courts : le tournoi 2019 promet son lot de surprises et de nouveautés.

Rafael Nadal gagnera-t-il un douzième titre ? Un Français créera-t-il la surprise, vingt ans après le sacre de Yannick Noah ? Impossible de répondre à ces questions pour l'heure. Ce que l'on sait en revanche, c'est que plusieurs nouveautés font leur apparition pour cette édition 2019. 

Huit nouveaux courts

Roland-Garros prend petit à petit un nouveau visage. Si tous les travaux seront achevés pour l’édition 2021, les spectateurs pourront déjà se rendre compte de la modernisation du stade en cours dès cette édition 2019, avec la livraison du nouveau court Simonne-Mathieu, et le Philippe-Chatrier remanié. Le premier, semi-enterré et d’une capacité de 5000 places, a été construit dans le jardin des Serres d’Auteuil. Le second, qui doit se doter d’un toit pour l’édition 2020, a été démoli quelques jours seulement après la fin du dernier tournoi. De nouvelles tribunes (toujours d’une capacité de 15.000 places) ont été construites, et sa nouvelle configuration permettra d’offrir de nouveaux espaces aux joueurs et joueuses. Ils disposeront notamment de vestiaires plus spacieux et plus fonctionnels, d’une salle d’échauffement, d’un espace pour accueillir les kinés privés. Ils pourront également accéder au court Suzanne-Lenglen via un souterrain depuis le court Central.


Enfin, quatre nouveaux courts de compétition (10, 11, 12, 13) et deux nouveaux terrains d’entraînement (15 et 16) seront accessibles, à l’extrémité ouest du stade, appelée le Fonds des Princes. 


Avec tous ces changements, l’ordre d’importance des courts est désormais le suivant : Philippe-Chatrier, Suzanne-Lenglen, Simonne-Mathieu, court numéro 1 et court numéro 14.

Une dotation en hausse

42.661.000 euros seront distribués tout au long du tournoi, un chiffre en hausse de 8% par rapport à 2018. L’augmentation la plus importante (15%) sera pour les perdants du premier tour, qui empocheront 46.000 euros. Les vainqueurs gagneront 2.300.000 euros, soit 4,55% de plus que l’année dernière. Les finalistes toucheront eux 1.180.000 euros. 

Les joueurs et joueuses reçoivent à chaque tour les mêmes sommes.

Une nouvelle catégorie en tennis-fauteuil

Une nouvelle épreuve fait son apparition en tennis-fauteuil : le quad. La catégorie regroupe les joueurs ayant une atteinte fonctionnelle aux membres inférieurs et supérieurs. La discipline mettra aux prises quatre joueurs, qui joueront à la fois en simple et en double.

Une seule pause toilettes pour les joueuses

Cette année, les joueuses du simple Dames ne pourront demander qu'une seule pause toilettes par match, contre deux les années précédentes.

Le retour de Roger Federer

Certes, ce n'est pas vraiment une nouveauté. Mais la participation du Suisse Roger Federer à cette édition 2019 de Roland-Garros est une petite sensation. En effet, le vainqueur de l'édition 2009 n'a pas foulé la terre battue parisienne depuis... 2015. Alors son retour à Paris après quatre ans d'absence fait un peu figure de nouveauté.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter