Pétole, foil, Imoca ... Le jargon de la voile à la loupe avant le départ de la Route du Rhum

Autres sports

LEXIQUE - A l'occasion du lancement dimanche de la onzième édition de la Route du Rhum, voici un petit vademecum des termes utilisés dans le jargon nautique. Au menu, affaler, foc, louvoyer ou encore pétole.

Ce dimanche, 123 skippers vont s’élancer de Saint-Malo en solitaire pour rallier Pointe-à-Pitre à l’occasion de la onzième édition de la Route du Rhum, créée il y a quarante ans. A l’occasion de cet événement incontournable pour les amateurs de voile, LCI vous propose de (re)découvrir le jargon typique de cette course, histoire de ne pas être totalement perdu lors d’une discussion entre marins. Voici cinq termes qui vous seront utiles dimanche, au coup d'envoi de la Route du Rhum.

Lire aussi

Foil : le "foil" (prononcez "foyeul") est une aile profilée qui se déplace dans l'eau et transmet une force de portance à son support et permet donc au bateau de se surélever au-dessus de la mer. Le foil apporte beaucoup plus de puissance au bateau et est devenu incontournable pour tout skipper de haut-niveau. Lors du dernier Vendée Globe, en 2016, cette nouvelle technologie a complètement révolutionné la course, permettant aux skippers d'aller plus vite d'environ 10 à 15% par rapport aux navires classiques. La vitesse de pointe d'un bateau équipé d'un foil peut atteindre 60 km/h.

Lire aussi

Pétole :  dans l'argot des marins, la pétole est une absence totale de vent, entraînant par conséquent une importante perte de vitesse. Des "pétoles" sont notamment visibles, en alternance avec des vents très puissants, au sein du redouté "Pot au noir",cette  zone météorologique instable située dans l'Océan atlantique, proche de l'Equateur, à la croisée de l'Afrique et de l'Amérique du Sud que redoutent les participants au Vendée Globe.

Imoca : l'Imoca est une catégorie de bateaux monocoques de 60 pieds, soit environ 18 mètres, réputés pour leur rapidité. Pouvant aller jusqu'à 35 nœuds, 65 km/h, des vitesses habituellement consacrées aux multicoques, les Imoca sont parfois surnommés les "F1 des mers" par les observateurs. Ce voilier, doté d'une grande voile de 180 m² et pesant 8 tonnes, répond à des règles très strictes, fixées par la classe portant le même nom, Imoca (pour International Monohull Open Class Association), fondée en 1991. Vingt skippers animent cette catégorie, parmi eux Fabrice Amedeo (Newrest-Art & Fenêtres), Alex Thomson (Hugo Boss), Alan Roura (La Fabrique) ou encore Jérémie Beyou (Charal).

Class 40 : le Class 40 est une catégorie de voilier monocoque dont la longueur n'excède pas 40 pieds, soit 12,19 mètres. Il s'agit de la catégorie la plus représentée dans cette édition de la Route du Rhum, avec près de 53 représentants de 10 pays différents. Dans cette catégorie, le skipper d’"Aina Enfance & Avenir"Aymeric Chappelier est l'un des favoris de la course, après avoir terminé à la deuxième place de la Transat Jacques Vabre l'an dernier.

Winch : un winch est un petit treuil manuel placé sur le pont du voilier permettant de démultiplier la force du bateau. Vous avez forcément vu ces images de marin tournant frénétiquement ce manche pour affaler ou hisser les voiles. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter