"J'ai pensé que j'allais mourir", l'ancien rugbyman Gareth Thomas révèle être séropositif

Autres sports

CONFESSION - Gareth Thomas, l'ancien capitaine de l'équipe du pays de Galles, a dévoilé ce samedi être porteur du virus VIH dans un entretien accordé au Sunday Mirror et une vidéo diffusée sur Twitter. Passé par le Stade Toulousain, "Alfie" (son surnom) est le premier sportif britannique à annoncer publiquement sa maladie.

Gareth Thomas a pris son courage à deux mains. Âgé aujourd'hui de 45 ans, l'ancien capitaine emblématique de l'équipe du pays de Galles (100 sélections, de 1995 à 2007) a révélé être atteint du virus d'immunodéficience humaine. Dix ans après avoir fait son coming out, l'ancien centre du Stade Toulousain (2004-2007) est le premier sportif britannique à annoncer publiquement qu'il est porteur du VIH. Une séropositivité détectée il y a plusieurs années, comme il l'explique dans un entretien accordé au Sunday Mirror, et qu'il a gardé secrète parce qu'il se sentait "honteux".  "J'avais peur que les gens me jugent et me traitent comme un lépreux, par manque de connaissances", confie-t-il. J'étais dans un endroit sombre, j'avais des pensées suicidaires. J'ai pensé à aller en voiture jusqu'au sommet d'une falaise."

"Vouloir mourir me semblait être la solution la plus facile, mais vous devez faire face aux choses. Et pouvoir compter sur un soutien solide, une force personnelle et l'expérience de pouvoir surmonter ces émotions m'ont permis de m'en sortir", reprend "Alfie" (son surnom). "Beaucoup de gens vivent dans la peur et la honte d'être infectés par le VIH. Mais je refuse d'en faire partie maintenant." C'est pour cela que l'ancien rugbyman du Stade Toulousain et des Cardiff Blues a choisi de briser le silence pour mettre fin à la stigmatisation liée à la maladie : "Je parle parce que je veux aider les autres et faire une différence."

Lire aussi

C'est comme si un TGV venait de me frapper- Gareth THOMAS

Dans son interview, le centre aux quatre Coupe du monde disputées dévoile comment il a appris sa séropositivité. "Je n'oublierai jamais le moment que j'ai découvert. Je suis allé faire un test de santé de routine dans une clinique privée de Cardiff. J'avais fait des tests de temps en temps et ils revenaient toujours bons. Je ne me sentais pas malade et je pensais que tout allait bien. (...) Mais la médecin m'a dit mon test VIH était positif. Quand elle a prononcé ces mots, je me suis effondré. J'étais dans un tel état. J'ai tout de suite pensé que j'allais mourir. C'est comme si un TGV venait de me frapper. Je ne m'y attendais pas du tout", raconte-t-il, expliquant avoir éclaté en sanglots sur l'épaule de la praticienne. 

"Elle m'a traité avec une telle empathie et compréhension qu'après environ 20 minutes, je me suis retrouvé. Je me souviens qu'elle m'a dit : "Tu dois aller à l'hôpital tout de suite et commencer le processus immédiatement, car les médecins pourront t'aider à mieux comprendre ton diagnostic. N'attends pas demain." Aujourd'hui placé sous traitement, l'homme marié depuis trois ans avec son compagnon Stephen, qui lui n'est pas porteur du VIH, explique que la maladie n'a que peu d'impact sur sa vie, en dehors du fait qu'il doit prendre des médicaments tous les jours et effectuer des analyses sanguines tous les six mois. Il ne peut donc plus transmettre le virus qui, lorsqu'il n'est pas traité à temps, peut causer le sida.

Ses révélations faites, Gareth Thomas a posté une vidéo (voir ci-dessus) sur son compte Twitter, dans laquelle il parle ouvertement de son "secret". "Je vis avec le VIH. Maintenant que vous avez cette information, cela fait de moi quelqu'un d'extrêmement vulnérable, mais ça ne fait pas de moi quelqu'un de faible", assure-t-il, retenant ses larmes. "Même si j’ai été forcé de vous l'annoncer, je choisis de combattre, d'éduquer, et de casser les stigmatisations autour de ce sujet. Et ça commence aujourd'hui." Au nom de celles et ceux qui luttent dans l'ombre, "Alfie" a donc choisi de libérer la parole. 

Et aussi

Lire et commenter