Tags racistes sur des photos d'athlètes noirs : Paris 2024 s'excuse pour sa réponse "maladroite"

Tags racistes sur des photos d'athlètes noirs : Paris 2024 s'excuse pour sa réponse "maladroite"

POLEMIQUE - Des inscriptions racistes, découvertes dimanche 28 juin sur trois photos d'athlètes français qui ornent la clôture entourant l'Insep de Paris, ont ensuite été détournées par le compte Twitter de "Paris 2024".

"Ce (dimanche) matin, ont été découvertes des insultes racistes sur les photos d'athlètes des Jeux de Rio, disposées sur les grilles extérieures de l'Insep (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance, ndlr) au cœur du bois de Vincennes. L'établissement public, qui a fait immédiatement constater cet outrage, condamne fermement ces actes et déposera plainte auprès des services de police", annonçait, sous le choc, l'Insep dans un communiqué publié le 26 juin. Parmi les photos vandalisées, celles du judoka Teddy Riner ou de l'athlète Dimitri Bascou, respectivement barrées des mots "singe" et "négro".

Soucieux d'afficher sa mobilisation contre le racisme, le comité d'organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 a tenu à réagir sur les réseaux sociaux, à travers un détournement des tags, transformant par exemple "singe" en "génie" ou "négro" en "roi" sur les photos. Problème : cette campagne a, elle aussi, suscité nombre de réactions indignées, considérant qu'elle donnait une plus grande visibilité à ces insultes, voire qu'elle réduit la problématique du racisme au cadre du sport.

Au point que le compte de Paris 2024, après avoir refusé de s'"excuser d'essayer d'avoir le dernier mot face à des propos racistes", en arguant sur Twitter que "beaucoup d'athlètes [lui] ont fait part de leur émotion", a finalement consenti, mardi 30 juin au soir, à faire amende honorable. 

"En reprenant ces visuels, nous avons voulu ne rien cacher du racisme, montrer ce qu'il a de plus laid", se justifie encore,

auprès de France Info, le comité d'organisation, admettant avoir "été maladroit" et être "passé à côté de quelque chose".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 25.403 nouveaux cas en 24 heures contre 22.501 il y a une semaine

CARTE - Covid-19 : la liste des 20 départements sous "surveillance renforcée", mesures possibles le 6 mars

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Ce qu'il faut retenir des annonces de Castex pour "éviter un nouveau confinement"

"Je vous suggère de réfléchir à votre attitude" : le coup de gueule d'Alain Fischer contre un médecin refusant l'AstraZeneca

Lire et commenter