Une combattante de MMA donne une leçon à l'homme qui voulait lui voler son téléphone portable

Autres sports

MAUVAISE IDÉE - Le week-end dernier, un individu a tenté de dérober le téléphone de Polyana Viana, une jeune Brésilienne de 26 ans, dans un quartier de Rio de Janeiro. L'agresseur a découvert à ses dépens que sa victime était une pro de MMA, un sport de combat réputé.

Ce voleur à l'arraché se souviendra longtemps de sa rencontre avec Polyana Viana. Samedi soir dernier, un homme armé d'une réplique de pistolet a essayé de dérober le portable d'une jeune femme, sans savoir qu'elle était combattante de MMA. La Brésilienne de 26 ans, surnommée "La Dame de Fer", a neutralisé son agresseur, lui faisant passer un sale quart d'heure. 

Assise au pied de son immeuble dans le quartier de Jacarepagua, à Rio de Janeiro, la licenciée de l'UFC (Ultimate Fighting Championship, la plus importante ligue mondiale d'arts martiaux mixtes) a senti un homme s'approcher d'elle. "Il m'a demandé l'heure, je lui ai répondu, et j'ai vu qu'il n'allait pas partir. Et puis il a dit : "Donne-moi ton téléphone ! Ne bouge pas, je suis armé", raconte Polyana Viana au site américain MMA Junkie, spécialisé dans les arts martiaux mixte. 

C'est lui qui m'a demandé d'appeler la police (...) de peur que je le frappe davantage- Polyana VIANA

"Il a fait le geste de mettre sa main sur un pistolet mais je me suis rendu compte que l'objet était trop mou", explique la combattante. "Il était vraiment proche de moi. J'ai pensé : "Si c'est une arme, il n'aura pas le temps de la dégainer". Alors je me suis levée et je lui ai donné deux coups de poing et un coup de pied. Il est tombé, puis je l'ai attrapé avec un étranglement arrière. Je l'ai ensuite assis à la place où nous étions et j'ai dit : "Maintenant, nous attendons la police". En attendant les renforts, la pro du MMA (10 victoires pour 2 défaites) a immobilisé l'homme avec une kimura, prise qui consiste à réaliser une clé de bras.

"Ça a été car il n'a pas du tout réagi après avoir pris les coups de poing. Je pense qu'il a eu peur. Il m'a demandé de le laisser partir. Je lui ai dit non. C'est lui qui m'a alors demandé d'appeler la police. Il a eu peur que je le frappe davantage je pense", poursuit Polyana Viana, qui a déposé plainte contre le voleur, qui, particulièrement amoché, a fini la soirée aux urgences.

Sur les réseaux sociaux, le président de l'Ultimate Fighting Championship, Dana White, a partagé une photo de Polyana Viana et de son agresseur. "À gauche, la combattante UFC Polyana Viana, à droite un gars qui a tenté de voler", a-t-il écrit, accompagnant le cliché du hashtag #putaindemauvaiseidée. Ce n'est pas le visage tuméfié de l'homme qui le contredira.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter