Vendée Globe : Fabrice Amedeo court aussi pour la planète

Vendée Globe : Fabrice Amedeo court aussi pour la planète
Vendée Globe 2020 : l’Everest des mers

SKIPPER ENGAGÉ - À l'occasion de la neuvième édition du Vendée Globe, Fabrice Amedeo s'est engagé en faveur de la protection des océans, en mettant son bateau, qui embarque des instruments de mesure, au service de la recherche scientifique.

Le Vendée Globe 2020 s'est élancé dimanche 8 novembre des Sables-d'Olonnes. Ils sont 33 au départ de ce tour du monde à la voile en solitaire. Parmi les concurrents figure Fabrice Amedeo, qui a d'ailleurs connu une avarie, réparée après un demi-tour, dès les premières heures de course. Pour cette neuvième édition, le skipper angevin de Newrest-Art & Fenêtres met son bateau, qui intègre un véritable petit laboratoire, au service de la recherche scientifique.

"On navigue sur un bateau de course qui va faire les trois océans cet hiver", explique-t-il dans la vidéo de TF1 ci-dessus, ce qui va permettre "une sorte de radiographie de l'état de nos océans sur une période assez resserrée". "L'évolution de notre planète et la dégradation de nos océans rendent assez impossible le fait d'être marin aujourd'hui, de parcourir les océans et d'être inactif".

Toute l'info sur

Vendée Globe 2020 : l’Everest des mers

Chaque jour, LCI vous fait revivre les dernières 24 heures de la neuvième édition du Vendée Globe. Ce journal de bord est à retrouver du lundi au samedi, à 00h05, sur le canal 26. Un portrait de skipper est en outre diffusé le dimanche à la même heure.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EXCLUSIF - "J'ai vu la mort arriver" : Romain Grosjean raconte son effroyable accident

Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne, cinq morts et plusieurs blessés

EN DIRECT - Covid-19 : des "mesures restrictives" pour les Français souhaitant skier à l'étranger : Macron crée la polémique

Roumanie : un mystérieux monolithe métallique découvert, semblable à celui trouvé dans l'Utah

"Il faut rembourser la dette" : Bruno Le Maire esquisse la fin du "quoi qu'il en coûte"

Lire et commenter