Wimbledon : au terme d’un combat épique, Djokovic bat Federer en finale, mais ne l’égale pas (encore)

Autres sports

TENNIS - Novak Djokovic, à l'issue d'une finale exceptionnelle, et après avoir sauvé deux balles de match face à Roger Federer, a remporté ce dimanche à Wimbledon son 16e tournoi du Grand Chelem. Il se rapproche, lentement mais sûrement, du record du Suisse.

Il a fallu près de cinq heures (4 heures et 57 minutes exactement), cinq sets et le tout premier tie-break de l’histoire au 5e set en finale de Wimbledon pour les départager. Et, au bout du compte, Novak Djokovic, qui a sauvé deux balles de match avant de débreaker à 8-7 dans la cinquième manche de ce match d’ores et déjà mythique, a fini par battre Roger Federer 7-6 (5), 1-6, 7-6 (4), 4-6, 13-12 (3) ce dimanche à Londres.

Voir aussi

Plus largement, le Serbe a remporté, à cette occasion, son 16e tournoi du Grand Chelem, ce qui le rapproche, au palmarès, de Rafael Nadal et ses 18 titres, mais aussi de sa victime du jour, le Suisse détenant toujours le record avec 20 trophées remportés dans ces tournois majeurs. Le tout en étant moins âgé (32 ans, soit un an moins que l’Espagnol et cinq de moins que l'Helvète) que ses deux concurrents.

Une domination en fait sans précédent

Surtout, Novak Djokovic, après un gros passage à vide de deux ans, semble se trouver désormais sur une pente bien plus ascendante que ses deux rivaux, qui jonglent avec des problèmes physiques quand lui a dû surmonter des problèmes purement psychologiques, comme en ont témoigné ses nombreux changements de coach ou de régimes alimentaires.

Lire aussi

Déjà de l'histoire ancienne, le concernant. Le Serbe a en effet raflé là son quatrième titre du Grand Chelem sur les cinq mis en jeu ces treize derniers mois, remportant 33 de ses 34 derniers matchs dans ces tournois ! Une domination que n’ont jamais connue ni Roger Federer, ni Rafael Nadal. C’est bien simple, depuis Wimbledon 2018, il n'a perdu qu'en demi-finale de Roland-Garros face à Dominic Thiem, lors d'un match haché et perturbé par le vent et la pluie. Seuls les éléments semblent donc être capables de perturber "Nole", qui n'a de cesse de répéter vouloir "marquer l'histoire". Dont acte.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter