Zoom sur la composition des vernis à ongles

Zoom sur la composition des vernis à ongles

Beauté
DirectLCI
PRODUIT À ÉVITER - En novembre dernier, l'Agence nationale de sécurité sanitaire alertait sur les dangers pour la santé des professionnels de l’onglerie exposés à des substances chimiques toute la journée. Cela interroge sur la composition de nos vernis à ongles. Lucette votre conseillère beauté décrypte la composition des vernis à ongles et les potentiels risques liés à leur utilisation régulière.

Dans un contexte où la composition des cosmétiques est de plus en plus questionnée par les consommateurs, tout le monde a envie de savoir ce que cachent les vernis à ongles. Odeurs fortes et nécessité de le retirer avec du dissolvant, on se doute bien qu’il n’y a rien de très naturel dans nos flacons de laque à ongles fétiches. 

Que contiennent nos vernis à ongles ?

Pour être longue-tenue, brillant mais aussi facile à appliquer, un vernis à ongles est constitué de résines, de plastifiants, de pigments et de nacres (d’origine organique ou minérale), de solvants et de ce que l’on appelle un agent rhéologique - qui permet de fixer le vernis sur l’ongle une fois posé. 


Dans la liste noire des substances à éviter, on trouve principalement : 


- le formaldéhyde, un perturbateur endocrinien cancérigène. 

- le toluène, un solvant très irritant pour les voies respiratoires mais aussi les yeux.

- le dibutyl phtalate (DBP), un perturbateur endocrinien. 

- des parabens, eux aussi classés comme perturbateurs endocriniens. 


La liste est non exhaustive, évidemment. Mais alors quelles sont les alternatives possibles pour les coquettes que vous êtes ? 

Vernis bio et green ? Les alternatives

Heureusement, un nombre croissant de marques proposent aujourd’hui des vernis à ongles à la composition plus clean. Il y en a même avec une certification bio. Parmi les marques les plus connues figure notamment Kure Bazaar, avec par exemple le vernis à ongles Or Royal de Kure Bazaar.


Récemment la marque Manucurist a même lancé une gamme baptisée "Green". Quinze teintes de vernis à ongles avec une composition à base de 84% d’ingrédients naturels. À tester de toute urgence. 


Pour celles qui auraient gardé un mauvais souvenir de leur manucure bio, sachez que de réels progrès ont été faits sur les formulations actuelles. Vous pouvez donc tenter le coup à nouveau, sans crainte.


À noter aussi que sous l’effet d’une prise de conscience généralisée des risques d’appliquer des produits cancérigènes sur ses ongles, des marques grand public comme Bourjois, Dior ou encore OPI ont modifié la liste de leurs ingrédients. On est loin d’un résultat parfait mais c’est un premier pas.

Une manucure pour la future maman ?

Si vous attendez un heureux évènement et que vous ne savez pas si vous pouvez continuer vos sacro-saintes séances de mani-pedi, vous devez être vigilante. 


Tout d’abord, sachez que les risques pour le fœtus sont faibles. Ce sont les professionnels du secteur soumises à une exposition prolongée qui peuvent, potentiellement, connaître des problèmes. 


Néanmoins, en tant que consommatrice de vernis à ongles, il est simplement conseillé de choisir des marques avec une composition bio. Mais aussi de ne pas garder plus d’une semaine le vernis sur vos ongles et d’employer un dissolvant sans acétone pour le retirer. 

Pour découvrir Lucette, suivez ce lien.

Sur le même sujet

Plus d'articles