Des chercheurs découvrent un lien entre l'aspect de l’œil et les risques de pathologies cardiovasculaires

Des chercheurs découvrent un lien entre l'aspect de l’œil et les risques de pathologies cardiovasculaires

Bien-être
DirectLCI
DANS LE BLANC DES YEUX - Une étude menée sur 418 Finlandais et Finlandaises a prouvé que la taille et la forme des vaisseaux sanguins de la rétine durant l'adolescence pourrait être liée à différentes pathologies cardiovasculaires.

Regarde-moi dans les yeux, je te dirai... ce que tu risques. Selon une étude publiée récemment dans le Journal of american hearth association (JAHA), la santé cardiovasculaire d'une personne pourrait tout simplement se lire dans ses yeux. Les scientifiques à l'origine de ces recherches ont étudié les yeux de 418 Finlandais et Finlandaises âgés de 12 à 18 ans, avant d'analyser leur santé lorsqu'ils ont atteint l'âge de 37 à 43 ans. D'après les résultats, la forme et la taille des vaisseaux sanguins de la rétine durant l'adolescence pourraient être liées à différentes pathologies cardiovasculaires qui apparaîtraient plus tard dans la vie, rapporte Slate, qui relaye cette étude.


"Après avoir comparé les facteurs de risques cardiovasculaires avec la taille et la forme des vaisseaux de la rétine, nous avons pu déterminer qu'une santé cardiovasculaire idéale dans l'enfance et son amélioration [...] jusqu'à la moitié de la vie semblait avoir un effet protecteur sur la vascularisation de la rétine", explique ainsi à l'American Heart Association le docteur Robyn Tapp, l'une des auteurs de cette étude et chercheuse à la St. George University of London.

Une nouvelle pierre à l'édifice de la recherche concernant la santé oculaire et cardiovasculaire

D'autres études avaient déjà prouvé que des changements d'aspect dans les vaisseaux de la rétine peuvent être liés à une trop forte pression sanguine, à de l'artériosclérose (maladie dégénérative de l'artère), ou encore à du diabète. Mais selon Robyn Tapp, celle-ci est la première qui analyse l'impact de la santé cardiovasculaire sur la structure des vaisseaux sanguins de l'œil de l'enfance jusqu'au au milieu de l'âge adulte.

Cela représente sans aucun doute un pas en avant pour Mary Frances Cotch, directrice du département d'épidémiologie de l'Institut américain de l’œil et éditrice de la revue dans laquelle est parue cette étude. Et ce même si les résultats ne prouvent pas de rapport entre la santé cardiovasculaire et celle des yeux. "Détecter des maladies à l'âge adulte ou chez des sujets âgés qui auraient en fait démarré bien plus tôt paraît plausible", assure-t-elle à l'American Hearth Association. Elle salue de plus ce genre de recherches qui extrapole la santé de l'enfant à celle de l'adulte. "Je pense que nous ne le faisons pas assez." D'autres recherches sur davantage de personnes et sur une période encore plus longue pourraient à terme être menées pour mieux déterminer les mécanismes de cette découverte.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter