Dormir avec un ventilateur, est-ce vraiment une bonne idée ?

Dormir avec un ventilateur, est-ce vraiment une bonne idée ?
Bien-être

Toute L'info sur

Nos conseils pour affronter les épisodes caniculaires

CANICULE - Avec la chaleur qui va régner cette semaine, il peut être difficile de décoller son visage du ventilateur. Pourtant, son utilisation la nuit n'est pas conseillée...

La vague de chaleur qui déferle sur la France, la deuxième de l'été, ne manque pas de donner lieu à une nouvelle ruée sur les ventilateurs. Faute d'avoir la climatisation, un petit courant d'air fendant la chaleur torride ne peut pas faire de mal. 

Mais si la tentation est grande de l'emporter avec soi partout, sa présence n'est pas conseillée à tous les moments de la journée. Dormir avec un ventilateur est ainsi déconseillé.

Des courants d'air asséchant et chargés de substances allergènes

Son filet d'air rend vos nuits moins torrides et étouffantes. Mais il risque en contrepartie de dessécher vos yeux, votre gorge et vos sinus. En réaction, votre corps va produire un excès de mucus pour réhumidifier les fosses nasales. À la clef, vous risquez de vous réveiller avec le nez bouché et des maux de tête. Les ronflements provoqués par votre nez bouché risquent également de perturber votre sommeil, ainsi que celui de votre voisin(e).

L'air du ventilateur assure d'autre part une évaporation continue de la sueur. Les nuits sont donc moins inconfortables, mais la peau s'assèche plus vite et le risque de déshydratation est accru. Cela peut entraîner des crampes ou contractions musculaires.

Le ventilateur véhiculant poussières, poils d'animaux et pollen, les allergiques souffrant de problèmes respiratoires risquent également de voir s'intensifier la sévérité de leurs réactions.

En vidéo

Canicule : les ventilateurs en rupture de stock

Le ventilateur, mauvais pour la santé cardiaque des seniors ?

En 2016, une étude parue dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) avait d'autre par démontré que le ventilateur pouvait poser un risque cardiaque chez les seniors. Les chercheurs de l’université du Texas (Etats-Unis) avaient placé 9 participants (6 femmes et 3 hommes), âgés d’en moyenne 68 ans, dans une pièce chauffée à 42°C. Pendant deux heures, ils avaient augmenté progressivement l’humidité de la pièce, passant de 30 à 70%, tandis qu'un ventilateur tournait à plein régime.

Si leur température corporelle a augmenté en moyenne de 0,25°C, c’est une autre observation qui a intéressé les scientifiques : le rythme cardiaque des participants s’est accéléré, comptant dix battements de plus qu’à l’accoutumée. Pour rappel, un rythme régulier pour le cœur d’un adulte au repos est de 70 battements par minute. "Nous savons que chez les jeunes adultes, le ventilateur rafraîchit en favorisant l’évaporation de la sueur, expliquait Craig Candall, l'un des auteurs de l'étude. Or chez les personnes âgées, la sudation est moins importante. Le ventilateur peut donc, paradoxalement, entraîner une augmentation de la température corporelle et du rythme cardiaque."

Bien que parue dans un journal scientifique renommé, cette étude peut cependant difficilement être extrapolable étant donné le peu de participants qu'elle a rassemblé. D'autres études seront donc nécessaires pour confirmer ces résultats.

Lire aussi

Si vous ne pouvez pas vous endormir sans ventilateur, le mieux est dans ce cas d'opter pour un ventilateur avec minuterie. Il vous aidera à trouver le sommeil, sans vous assécher. Il est également conseillé de ne pas diriger le courant d'air directement sur soi.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter