Consommation de sel : pourquoi vous devriez la réduire même si vous n’êtes pas à risque

Consommation de sel : pourquoi vous devriez la réduire même si vous n’êtes pas à risque

ÉTUDE – Selon des chercheurs anglais, réduire sa consommation de sel permet de faire chuter la pression artérielle... même chez les personnes qui ne sont pas à risque. Explications.

Ce n’est pas une nouveauté, l’abus de sel n’est pas bon pour la santé. L’hypertension artérielle, une maladie cardiovasculaire provoquée par une pression artérielle trop élevée et directement liée à la consommation de sodium alimentaire, a ainsi causé près de 18 millions de décès dans le monde en 2017. Mais que se passe-t-il si nous diminuons notre consommation ? Selon une étude anglaise, réduire la part de sel de nos plats aurait des bienfaits sur la pression artérielle, y compris pour les individus n’étant pas classés "à risque" pour sa consommation. 

Les chercheurs sont partis d’un constat simple : "Les besoins physiologiques en sodium chez l’homme sont inférieurs à 1 gramme par jour, mais la plupart des populations en consomment un niveau beaucoup plus élevé". Ils ont donc cherché à savoir comment une réduction de sel pourrait influer sur la pression artérielle. Une méta-analyse de 133 études précédemment réalisées a alors été effectuée pour trouver la réponse.

Lire aussi

"La réduction de la consommation de sel est extrêmement bénéfique"

Et les résultats sont encourageants. Les auteurs concluent que "la réduction de la consommation de sodium est associée à une baisse significative de la tension artérielle", quelle que soit la population étudiée. Les effets de la réduction de la consommation de sel pour les individus ayant une pression artérielle élevée sont encore plus "évidents", révèle l’étude publiée lundi dans la revue BMJ, mais tous les groupes de population examinés "ont atteint une baisse de la pression artérielle", se félicitent les auteurs.

"Cela montre que la réduction de la consommation de sel est extrêmement bénéfique", explique Fend He, chercheur à l’université Queen Mary de Londres et rédacteur principal de l’étude, dans des propos rapportés par CNN. "Les efforts de réduction de sel doivent être renforcés partout dans le monde pour sauver des millions de personnes souffrant et mourant inutilement d’accidents vasculaires cérébraux et de maladies cardiaques."

En vidéo

Y a-t-il trop de sel dans nos assiettes ?

"Cette étude est importance car elle montre que la réduction de sodium entraîne une baisse de la pression artérielle dans plusieurs populations et pas seulement dans celles qui étaient initialement considérées comme sensibles au sel", a ajouté de son côté la cardiologue Icilma Fergus, de l’hôpital Mount Sinai de New York, qui n’a pas participé à l’étude, toujours auprès du média américain.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

Jackpot record de l'Euromillions : ces gagnants pour qui la chance a (très mal) tourné

EN DIRECT - Covid-19 : seuls 53 % des Français prêts à se faire vacciner, selon un sondage

REVIVEZ - C'est Alexandra qui remporte "Koh-Lanta : les 4 Terres"

"L'heure est venue de m'exprimer" : DSK va livrer sa vérité dans un documentaire

Lire et commenter