Les gels hydro-alcooliques en rupture de stock : voici la recette de l’OMS pour en fabriquer soi-même

CRUARD REPORTER - Face à l'épidémie, toutes les pharmacies sont en rupture de stocks en matière de gel hydroalcoolique. Heureusement, vous pouvez désormais en fabriquer à la maison.

CONSEILS PRATIQUES – Alors que la France est de plus en plus touchée par l’épidémie de coronavirus, l’un des meilleurs moyens de se protéger contre le Covid-19 est le lavage régulier des mains, notamment grâce aux gels hydro-alcooliques. Mais comment les fabriquer soi-même ?

Alors que le coronavirus a déjà infecté près de 200 personnes en France, le meilleur moyen de s’en protéger est la prévention. Il faut "se laver les mains toutes les heures", a d’ailleurs lui-même recommandé lundi le Premier ministre Edouard Philippe. Si ce n’est pas possible de les nettoyer au savon, une autre solution existe : le gel hydro-alcoolique. Mais face à la forte demande, dans certains commerces, ces produits sont déjà en rupture de stock. Comment les fabriquer soi-même ? L’Organisation mondiale de la santé (OMS) donne la recette.

L’OMS a en effet récemment publié un "guide de production locale des solutions hydro-alcooliques". L’Institution mondiale y donne les ingrédients nécessaires pour fabriquer son propre gel. Pour 10 litres de produit, il faut se munir de 8.333 ml d’éthanol 96% (ou 7.515 ml d’isopropanol 99,8%), de 417 ml de peroxyde d’hydrogène 3% et de 145 ml de glycérol 98%. Rassurez-vous, si ces noms semblent complexes, ces produits sont tous disponibles dans le commerce. L’éthanol correspond à de l’alcool facilement accessible en magasin et le peroxyde d’hydrogène à l’eau oxygénée, dont l’achat peut être réalisé dans les pharmacies et les grandes surfaces. Enfin, le glycérol, appelé également glycérine, est lui aussi disponible dans les officines.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

En vidéo

Une alternative à la recette proposée par l'OMS

Une fois ces ingrédients en votre possession, l’OMS dresse la procédure à suivre. "Versez la quantité d’alcool dans le récipient servant au mélange", puis "ajoutez le peroxyde d’hydrogène", et enfin "le glycérol." Une fois le mélange effectué, "ajoutez de l’eau distillée ou de l’eau bouillie refroidie jusqu’au repère gradué indiquant 10 litres" sur votre récipient. L’OMS précise qu’afin "d’éviter toute évaporation", il faut fermer "rapidement le récipient à l’aide du bouchon prévu à cet effet". Enfin, "mélangez la préparation en agitant délicatement le récipient ou à l’aide d’une spatule".

Lire aussi

Pour une utilisation plus facile, "répartissez immédiatement la préparation dans des flacons de 100 ou 500 ml". "Placez ensuite les flacons remplis en quarantaine pendant 72 heures, délai permettant la destruction des spores bactériennes potentiellement présentes dans l’alcool ou dans les flacons." Vous pouvez ensuite vous nettoyer les mains grâce à votre solution maison...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Lever le confinement le 15 décembre, ce ne sera pas baisser la garde", souligne Gabriel Attal

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Allègement du confinement : les mesures détaillées jeudi à 11h par Jean Castex

L'ouverture des stations de ski "impossible" pour les vacances de Noël

Lire et commenter