Peut-on guérir du coronavirus ?

Peut-on guérir du coronavirus ?
Bien-être

Toute L'info sur

Coronavirus : la pandémie qui inquiète la planète

ZOOM – Alors que l’épidémie de coronavirus ne cesse de croître, et que de plus en plus de pays sont touchés, peut-on guérir du Covid-19 ? Une chercheuse du CNRS nous éclaire.

La propagation de l’épidémie de coronavirus ne faiblit pas. Dans le monde, 80.000 personnes ont déjà été contaminées, et près de 3.000 en sont décédées, dont un homme ce mercredi dans l'Hexagone, la première victime française. Mais quelles sont les chances de guérison du Covid-19 ? Une scientifique nous répond.

"Même si nous parlons beaucoup du nombre de morts, il y a évidemment de nombreuses personnes qui guérissent du coronavirus", explique à LCI Sandrine Belouzard, chercheuse du CNRS au Centre d’infection et d’immunité de Lille. "Une étude chinoise basée sur 44.000 cas montre d’ailleurs que 80% des patients ont une forme légère de la maladie, avec essentiellement de la toux et de la fièvre", rassure la scientifique. "Certains n’ont même aucun symptôme !"

Lire aussi

Un taux de mortalité qui varie en fonction de l’âge

Si une majorité de patients ne souffre que d’une forme bénigne de la maladie, d’autres sont moins épargnés. "15% des personnes contaminées ont une forme un peu plus sévère et 5% souffrent d’une forme grave. Ils doivent alors être admis en soins intensifs", détaille Sandrine Belouzard. Mais là encore, la guérison est possible : "La moitié des patients atteints d’une forme grave parvient à guérir", souligne la chercheuse. "Pour eux, il existe des traitements, notamment de la respiration artificielle ou un apport d’oxygène. Mais 80% des personnes contaminées n’ont pas besoin de traitement et se rétablissent seules, car leur corps lutte."

Les chances de guérison sont par ailleurs très différentes en fonction de l’âge. Si "le taux de mortalité est de 2,3%", souligne notre spécialiste en se référant de nouveau à l'étude chinoises portant sur 44.000 cas, certaines parties de la population sont plus exposées. C’est notamment le cas des personnes âgées. "Chez les plus de 80 ans, 14,8% des patients infectés décèdent", regrette la scientifique. "Mais pour les personnes dont l’âge est compris entre 40 et 49 ans, le taux de mortalité n’est que de 0,4%." Un taux de décès qui augmente au fur et à mesure de l’âge : 1,3% pour les 50-59 ans, 3,6% pour les 60-69 ans, et 8% pour les 70-79 ans, détaille la chercheuse.

"Il est vraiment possible d’en guérir"

Mais la scientifique se veut encore plus rassurante : le taux de mortalité pourrait être en réalité surévalué. "Le nombre de cas de patients infectés pourrait bien être encore plus élevé", souligne Sandrine Belouzard. "Il y a peut-être des personnes avec une forme légère de la maladie, sans aucun symptôme, qui ne se font pas diagnostiquer. Dans ce cas, le taux de mortalité serait encore plus bas." Une hypothèse confirmée par l’épidémiologiste américain Marc Pipsitch, qui estime que "40 à 70% des personnes dans le monde seront infectées" à cause de la propagation du virus par les personnes ne présentant aucun symptôme.

Le Covid-19 semble même moins dangereux que le Sras, l’autre coronavirus qui avait inquiété la planète il y a une vingtaine d’années, et dont le taux de mortalité "était de 10%", rappelle la chercheuse. "Pour le Covid-19, c’est beaucoup moins, donc cela signifie vraiment qu’il est possible d’en guérir." En France, 17 personnes ont déjà été infectées par la maladie depuis le début de l'épidémie, et 11 d’entre elles sont pour l'heure parvenues à en guérir.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent