Des créneaux sans bruit chez Super U pour les clients autistes : "Un signe très fort" pour les associations

CRUARD REPORTER - Tous les mardis à 13h30, dans un supermarché à Thourotte dans l'Oise, il se passe un "truc" assez surprenant. La luminosité baisse et on n'entend plus aucune musique.
Bien-être

PROGRÈS – À partir du 2 décembre prochain, tous les Super U du pays mettront en place chaque semaine pendant 2 heures le dispositif "heures calmes", qui vise à installer le silence et réduire la lumière au sein de leurs magasins. Une mesure saluée par Autisme info service.

Vous pourrez bientôt faire vos courses dans le silence presque complet. À partir du 2 décembre, tous les magasins Super U vont mettre en place un dispositif, appelé "heures calmes" : chaque mardi, entre 13h30 et 15h30, les points de ventes de l'enseigne réduiront significativement la luminosité du magasin ainsi que le niveau sonore. Une décision qui permettra à toutes les personnes sensibles au bruit, comme la plupart des personnes autistes, de déambuler dans les rayons sans être dérangées.

Dans un communiqué relayé par BFMTV, le président de Système U, Dominique Schelcher, explique que "l’expérimentation, en œuvre depuis plusieurs mois, est plébiscitée à la fois par tous les clients qui apprécient le calme du magasin, mais aussi des collaborateurs qui accompagnent la démarche". Ainsi, "les magasins baisseront l’intensité lumineuse et diminueront l’ambiance sonore : arrêt de la musique et des annonces au micro, limitation des bruits d’encaissement..."

Lire aussi

Une "excellente nouvelle" pour Autisme info service

Florent Chapel, le coprésident d’Autisme info service, se réjouit de cette mesure. "C’est une excellente nouvelle", explique-t-il à LCI, "cela montre que de grands acteurs que l’on n’attendait pas forcément sur le sujet se préoccupent des personnes porteuses d’autisme. C’est toute la chaîne de l’inclusion qui se met en place, je le salue". Les personnes atteintes du spectre autistique, 700.000 en France, "ont une hypersensibilité au bruit et à la lumière, ce qui provoque une forme de douleur", explique le coprésident. "Le bruit est tellement insupportable que les personnes touchées ne sortent plus de chez elles pour aller dans un supermarché, ou alors à l’ouverture du magasin".

Ce dispositif est donc "un signe très fort" pour l’inclusion, juge Florent Chapel, même s’il attend de voir la mesure une fois effective. "Mais il faut s’enthousiasmer, j’applaudis", conclut-il, avant de lancer un appel : "si cela peut donner l'exemple à d'autres pour que demain il y ait encore plus de lieux qui proposent la même chose..."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter