Des médicaments contre la toux pourraient être interdits en Europe à cause d'un risque cardiaque

Bien-être
RAPPEL - En raison d'un risque cardiaque, les sirops et comprimés Pneumorel, notamment utilisés pour traiter la toux, avaient été retirés du marché français en février dernier. L’Agence européenne du médicament (EMA) recommande d'en faire de même dans l'ensemble de l'UE pour tous les médicaments basés sur le même principe actif, le fenspiride.

En 2018, 360.000 flacons et 130.000 boîtes de comprimés avaient été vendus en France. Les sirops et comprimés Pneumorel, notamment utilisés pour traiter la toux, ont été retirés en totalité du marché français en février dernier. L'Agence du médicament l'avait expliqué par un risque cardiaque lié à l'utilisation de ce médicament, découvert suite à l'identification d'un potentiel effet du principe actif, le fenspiride, sur la survenue de troubles du rythme cardiaque.


Une réévaluation de l'ensemble de ces médicaments à base de fenspiride, disponibles dans d'autres pays, a depuis été conduite par l'Agence européenne du médicament (EMA) en vue d'une décision harmonisée au niveau européen. Et ses conclusions, rendues vendredi, vont dans le même sens que celles de l'Agence française du médicament : "Ces médicaments contre la toux peuvent "provoquer des troubles du rythme cardiaque", indique le Comité pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) de l'EMA, recommandant le retrait du marché européen des produits à base de fenspiride. Un avis qui doit désormais être approuvé par par le groupe de coordination (CMDh), l’entité européenne qui représente les différentes agences nationales du médicament.

Aucun décès formellement relié à l'utilisation du Pneumorel

"Pour les patients qui auraient déjà utilisé ces médicaments, il n'y a plus aucun risque dès lors que le traitement est arrêté, et ce, que le patient ait ou non présenté des symptômes cardiaques lors de son traitement par Pneumorel", avait indiqué en février l'ANSM, ajoutant qu'à ce jour, aucun cas de décès n'a pu "être relié formellement à l'utilisation de ce produit". Mais en plus du risque cardiaque existant, l'ANSM justifiait son choix par le fait que ces médicaments ne sont "pas indispensables".

Pour soigner la toux, il est toujours possible de se tourner vers d'autres médicaments, ou vers les remèdes de grand-mère. Des  gargarismes au vinaigre de cidre accompagnés d'une tisane au miel et au citron avant de dormir font en effet partie des solutions simples et naturelles contre ces maux.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter