Du jour au lendemain, elle n'entend plus les voix d'hommes : c'est quoi cette maladie ?

Bien-être

ALLÔ ? - C'est arrivé sans crier gare. D'après le Daily Mail, une femme chinoise s'est réveillée un matin sans plus entendre aucune voix masculine. Une pathologie appelée "surdité en pente inversée" qui ne concerne que très peu de personnes dans le monde.

Ce qu’a vécu Chen s’apparente à un cauchemar. Alors qu’elle se réveillait un matin, cette Chinoise habitant non loin de Xiamen, au sud-est de la Chine, s’est rendu compte qu’elle était dans l’incapacité totale d’entendre la voix de son compagnon. Paniquée, elle se rend à l’hôpital le plus proche, l'hôpital de Qianpu, où elle se rend compte que son oreille est sourde à la voix de tous les hommes.

Interviewée par le Daily Mail, la spécialiste ORL qui l’a auscultée affirme que sa patiente souffre d’une maladie rare, appelée "surdité en pente inversée". Très rare, elle ne toucherait, selon le centre auditif Thigpen Hearing Center, aux Etats-Unis, qu'un cas de surdité sur 12.000.

Lire aussi

Des causes diverses

D’après le mémoire de l’audioprothésiste Élise Harster, soutenu par l’Université de Lorraine, cette pathologie se définit par une baisse d’audition dans les fréquences graves, tandis que les fréquences aiguës sont "relativement bien conservées". L’une des causes les plus courantes serait la maladie de Ménière, qui affecte l’oreille interne en provoquant des vertiges et des acouphènes. Lors de la première phase de la maladie, qui peut durer de 5 à 20 ans environ, le patient souffre de crises susceptibles de durer plusieurs heures. Elles peuvent se reproduire plusieurs fois par an, voire plusieurs fois par semaine. Une surdité, en particulier dans les fréquences graves ou médium, peut s’installer au fur et à mesure des crises.

Certaines mutations génétiques héréditaires peuvent aussi être responsables de cette "surdité en pente inversée". Elles sont cependant très rares. Même si peu de recherches scientifiques ont été menées sur le sujet, deux gènes, appelés DIAPH1 et WFS1, ont été identifiés comme pouvant causer cette perte d'audition. Dans les deux cas, la surdité concernant les basses fréquences survient de façon sérieuse à partir de 50 ans environ.

Cette perte d’audition peut, comme les plus courantes, être corrigée par le port d’une prothèse auditive adaptée.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter