Le nombre de partenaires sexuels augmente-t-il le risque de développer un cancer ?

Le nombre de partenaires sexuels augmente-t-il le risque de développer un cancer ?
Bien-être

ÉTUDE - Des chercheurs ont observé que le nombre de partenaires sexuels pouvait influer sur les risques de développer un cancer. Explications.

À première vue, c’est une étude qui a de quoi étonner. Des chercheurs viennent d’observer un lien entre le nombre de partenaires sexuels et le risque d'avoir un cancer. Selon eux, "un nombre plus élevé de partenaires sexuels est associé à une probabilité accrue" de développer un cancer, même si des recherches supplémentaires sont encore "nécessaires pour établir la causalité" -cette étude n’est en effet qu’observationnelle.

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques de plusieurs universités européennes ont étudié les données de 2.537 hommes et 3.185 femmes, âgés de plus de 50 ans, en Angleterre. "Les participants ont indiqué le nombre de partenaires sexuels qu’ils avaient eu au cours de leur vie", ainsi que des informations sur leur santé, notamment leurs maladies.

Lire aussi

Les papillomavirus humains en cause ?

Et les résultats sont là. "Le fait d’avoir eu au moins 10 partenaires sexuels est associé à une probabilité 69% plus élevée de déclarer un cancer que le fait d’avoir eu 0 ou 1 partenaire sexuel, pour les hommes", indique le rapport publié dans le British Medical Journal. Pour les femmes, le risque est supérieur de 91% chez celles ayant eu au moins 10 partenaires par rapport à celles n'en ayant eu aucun ou un seul. "Les femmes qui ont eu 10 partenaires sexuels ou plus ont également des chances plus élevées de déclarer une maladie chronique de longue durée", alertent les universitaires.

En vidéo

Cancer : les instituts avancent dans leurs recherches

Aucun lien de cause à effet n’a cependant été démontré à 100%, mais les scientifiques estiment que "ce risque accru pourrait être provoqué par certaines infections sexuellement transmissibles bien connues". Il pourrait s’agir des papillomavirus humains (HPV), dont le vaccin est désormais recommandé pour les jeunes garçons comme pour les jeunes filles, puisqu'ils sont à l’origine de multiples cancers, dont celui du col de l'utérus. Mais ils ne concernent pas que les femmes. Selon le ministère de la Santé, "près de 25% des cancers provoqués par les HPV surviennent chez les hommes".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent