Grippe "classique": déjà 22 morts en France, toutes les régions sauf une en phase épidémique

Grippe "classique": déjà 22 morts en France, toutes les régions sauf une en phase épidémique
Bien-être

Toute L'info sur

L’épidémie de grippe saisonnière

MALADIE DE L'HIVER - Le bulletin hebdomadaire de Santé publique France, publié ce mercredi, note une "forte augmentation de l'activité grippale". Toutes les régions de France métropolitaine, à l'exception de la Normandie, sont désormais officiellement concernées par l'épidémie, qui a déjà fait 22 morts depuis le mois de novembre.

La carte de l'activité grippale voit rouge : une seule région de France métropolitaine, la Normandie, n'est pas encore entrée en phase épidémique, selon les données communiquées ce mercredi par Santé publique France. Mais elle ne devrait pas faire longtemps de la résistance car la maladie est en pleine expansion.

L'épidémie a officiellement démarré il y a deux semaines en Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte d'Azur. Dans le précédent bulletin hebdomadaire, les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie et Pays de la Loire les avaient rejointes. Et cette semaine, ce sont donc Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire, Corse, Grand-Est, Hauts-de-France et Nouvelle-Aquitaine qui passent à leur tour en phase épidémique. Aux Antilles, l'épidémie débute également. Au total, selon les chiffres diffusés ce mercredi, la grippe a représenté la semaine dernière en France un taux de consultations de 190 pour 100.000 habitants, en "forte augmentation" par rapport aux 83 puis 122 pour 100.000 habitants des deux semaines précédentes. Les taux d’incidence les plus élevés ont été observés en Provence-Alpes-Côte d’Azur, Ile-de-France et Nouvelle-Aquitaine.

La proportion de syndromes grippaux parmi les consultations de SOS Médecins connaît également une forte hausse (11,3% la semaine passée contre 7,3% la précédente), selon l'agence sanitaire. De même, les passages aux urgences et les hospitalisations pour grippe ou syndrome grippal ont fortement augmenté : il y en a respectivement eu 5.514 et 460 la semaine passée, contre 3.480 et 335 la précédente. "Les passages concernent principalement les enfants de moins de 5 ans (35%) et les 15-44 ans (31%). Les hospitalisations concernent particulièrement les enfants de moins de 5 ans (29%) et les personnes âgées de 75 ans et plus (21%)", détaille Santé publique France.

Lire aussi

Une épidémie meurtrière

Alors que l'attention se focalise actuellement sur le nouveau coronavirus venu de Chine, 22 personnes sont mortes en France de cette banale grippe saisonnière depuis le mois de novembre, souligne par ailleurs ce bulletin hebdomadaire (la semaine dernière, 17 victimes étaient recensées). L'agence sanitaire précise qu'il s'agit de "2 enfants de moins de 15 ans, 12 cas âgés de 15-64 ans et 8 cas âgés de 65 ans et plus".

Depuis début novembre, indique-t-elle encore, "244 cas graves de grippe ont été signalés" et admis en réanimation, dont 29 la semaine passée. L'âge moyen de ces cas graves est de 53 ans, et les trois quarts présentaient des facteurs de risque (âge supérieur à 65 ans, maladies chroniques comme le diabète ou une insuffisance cardiaque et respiratoire...). Les trois quarts des malades présentant des facteurs de risques n'étaient pourtant pas vaccinés.

Chaque année, cette maladie virale touche 2 à 6 millions de personnes en France et fait 10.000 morts en moyenne, selon les chiffres officiels.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent