Grippe saisonnière : en "augmentation modérée", l’épidémie plus ou moins forte selon les régions

La grippe continue à gagner du terrain sur tout le territoire. Depuis le début de l'hiver, on compte plus de dix millions de personnes à s'être fait vacciner.
Bien-être

MALADIE DE L’HIVER – Santé publique France a dévoilé ce mercredi les chiffres de la grippe pour la semaine du 3 au 9 février. Comme la semaine dernière, l’ensemble de la France métropolitaine est en "phase épidémique", avec des régions plus ou moins touchées. Dans les départements d’outre-mer, seule la Réunion est épargnée.

Comme chaque mercredi, Santé publique France a dévoilé les chiffres de la grippe pour la semaine précédente, ainsi que sa carte de l’activité grippale. Sans surprise, celle-ci est à nouveau toute rouge : l’ensemble des régions de la métropole sont considérées comme "en phase épidémique" pour la semaine du 3 au 9 février 2020.

L’agence nationale de santé publique note une activité grippale "en augmentation modérée" par rapport à la semaine précédente. Selon les chiffres du réseau Sentinelles, le taux d’incidence est de 324 cas pour 100.000 habitants dans l’ensemble de la métropole, contre 301 il y a une semaine, soit une hausse de 13%. Par ailleurs, le nombre de passages aux urgences pour syndrome grippal est lui en hausse de 14% en sept jours.

Lire aussi

Les régions PACA et Nouvelle-Aquitaine particulièrement touchées

Si toute la France est en alerte maximale pour la grippe, certaines régions sont plus touchées que d’autres. C’est le cas de la Provence-Alpes-Côte d'Azur, avec 562 cas pour 100.000 habitants, la Nouvelle-Aquitaine (437) et l'Auvergne-Rhône-Alpes (431). Ce taux n'est en revanche que de 156 en Normandie, de 245 en Bourgogne-Franche-Comté et de 284 en Occitanie. L'Île-de-France a de son côté un taux d'incidence de 309 cas pour 100.000 habitants, en baisse sur une semaine puisqu'il avait été évalué à 353 mercredi dernier, selon le réseau Sentinelles.

Les départements et régions d’outre-mer sont également impactés par l’épidémie. "Aux Antilles, l’ensemble des territoires sont en phase épidémique avec une nette augmentation des indicateurs de l’activité grippale." Une hausse du nombre de cas est également observée en Guyane, tandis qu’à la Réunion, "l’épidémie de grippe 2019 est terminée".

En vidéo

Épidémie de grippe : quels sont les symptômes et les mesures de prévention ?

34 décès depuis le début de l’hiver

Selon Santé publique France, "408 cas graves de grippe ont été signalés depuis le 4 novembre" et le début de la vigilance, dont 59 rien que la semaine dernière. L’âge moyen des personnes concernées est de 51 ans. "La majorité (73%) d’entre elles présente des facteurs de risque, et 70% des 247 cas avec des facteurs de risque de complication pour lesquels le statut vaccinal est renseigné ne sont pas vaccinés." 34 patients sont déjà décédés des suites de la maladie depuis le début de l’hiver, soit 8 de plus que la semaine dernière, et tous les âges sont concernés : "6 enfants de moins de 15 ans, 15 cas âgés de 15-64 ans et 13 cas âgés de 65 ans et plus".

Dans son bulletin hebdomadaire, Santé publique France rappelle que "la vaccination est la meilleure façon de se protéger de la grippe et de ses complications", et qu’"un délai de 15 jours après la vaccination est nécessaire pour être protégé". "Se laver régulièrement les mains, tousser ou éternuer dans son coude, utiliser un mouchoir à usage unique ou porter un masque jetable quand on présente un syndrome grippal" font également partie des recommandations pour lutter contre les virus de l’hiver.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent