Grippe saisonnière : l’ensemble de la France toujours "en phase épidémique"

La grippe continue à gagner du terrain sur tout le territoire. Depuis le début de l'hiver, on compte plus de dix millions de personnes à s'être fait vacciner.

MALADIE DE L’HIVER – Santé publique France a dévoilé ce mercredi les chiffres de l’activité grippale en France pour la semaine du 10 au 16 février 2020. Toutes les régions de la métropole sont toujours classées en "phase épidémique", mais l’évolution du nombre de malades diffère. En Île-de-France, le pic épidémique est ainsi déjà passé depuis deux semaines.

Chaque mercredi, Santé publique France, l'agence qui dépend de la ministère de la Santé, dévoile la carte de l’activité grippale pour la semaine précédente. Comme depuis le début du mois, l’ensemble des régions de France métropolitaine est classé "en phase épidémique" par l’agence nationale, mais le nombre de cas est en légère baisse. Ainsi, selon le réseau Sentinelles*, le taux d’incidence des consultations pour syndrome grippal est de 296 pour 100.000 habitants, contre 324 la semaine dernière (-6%). Le nombre de passages aux urgences à cause du virus est aussi en baisse de 5% en sept jours.

Des disparités existent cependant selon les régions. En Île-de-France, "le pic épidémique a été atteint" il y a deux semaines, indique Santé publique France, et le nombre de cas est en baisse, tout comme en Corse. Mais les autres régions ne peuvent pas en dire autant. Si le nombre de patients touchés se stabilise "dans les régions Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur", l’épidémie est toujours en "progression modérée" dans les autres régions. La région PACA reste tout de même la plus touchée (477 cas pour 100.000 habitants), devant l'Auvergne-Rhône-Alpes (422) et les Pays de la Loire (399).

Toute l'info sur

L’épidémie de grippe saisonnière

44 décès depuis novembre

Face à cette épidémie, il faut toutefois rester prudent. Si le nombre de cas est donc en légère baisse, ceux qualifiés de "grave" augmentent. Ainsi, "depuis le 4 novembre 2019, 530 cas graves de grippe ont été signalés, dont 79" la semaine dernière, contre 59 la semaine d’avant. Depuis novembre, "44 personnes sont décédées", affirme l’agence de santé dans son bulletin hebdomadaire, soit 10 de plus en sept jours. Tous les âges sont concernés : "8 enfants de moins de 15 ans, 18 cas âgés de 15 à 64 ans et 18 de 65 ans et plus".

Pour diminuer les risques d’attraper la maladie, Santé publique France rappelle que "la vaccination est la meilleure façon de se protéger de la grippe et de ses complications", mais qu’un "délai de 15 jours après la vaccination est nécessaire pour être protégé". L’agence rappelle également les bons gestes contre les virus de l’hiver : "Se laver régulièrement les mains, tousser ou éternuer dans son coude, utiliser un mouchoir à usage unique et porter un masque jetable quand on présente un syndrome grippal".

Lire aussi

*Plateforme de surveillance épidémiologique, qui suit l'évolution d'une dizaine de maladies en médecine générale, dont la grippe.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

EN DIRECT - Mort de Maradona : une veillée funèbre au palais présidentiel argentin

"Un chagrin presque insupportable" : Meghan Markle évoque sa fausse couche dans une poignante tribune

EN DIRECT - Election US : Trump appelle ses partisans à "inverser" le résultat, Biden lui répond

EN DIRECT - Covid-19 : l'Allemagne prolonge ses restrictions jusqu'en janvier 2021

Lire et commenter