3 conseils santé pour contrôler votre psoriasis

Bien-être

DÉMANGEAISONS – Dimanche 29 octobre avait lieu la journée mondiale du psoriasis. Pour éviter que cette affection de la peau vous ronge au quotidien, suivez nos conseils.

Voilà près de trois ans et demi que le psoriasis a été reconnu par l'OMS comme une maladie chronique douloureuse, inesthétique... et pour laquelle il n'existe aucun traitement permettant une guérison définitive. Pas de raison de désespérer pour autant. Le "pso" se soigne très bien. Louis Dubertret, professeur émérite de dermatologie, rappelle que cette dermatose est le signe d'"une peau qui réagit trop fort aux agressions de la vie quotidienne, une peau plus chatouilleuse". Suivez donc le guide pour éviter de "chatouiller" votre peau et de provoquer des rechutes.

Prenez une douche courte et tiède

Chez les personnes psoriasiques, la peau va réagir trop fort à des stimuli très petits et l'épiderme se renouveler trop rapidement, en cinq jours au lieu des vingt-huit habituels. Si vous prenez une douche chaude, votre peau qui est "protégée par une fine pellicule faite de petites écailles comme les tuiles d'un toit" sera agressée, explique le professeur Dubertret : "L'eau chaude va abîmer la toiture et il faudra la réparer, donc le renouvellement de la peau va s'accélérer." Privilégiez donc une douche tiède et courte pour éviter d'abattre votre barrière hydrolipidique et de favoriser ainsi l'apparition des plaques de psoriasis.

Hydratez-vous sur peau humide

En sortant de la douche, hydratez-vous. L'hydratation cutanée est en effet un bon moyen de contrôler les poussées de psoriasis (le renouvellement de la peau va ainsi passer de cinq à douze jours) et de diminuer les sensations de démangeaisons et le grattage conséquent. Or "si vous vous grattez pendant cinq minutes, vous redémarrez votre psoriasis pendant quinze jours – ça fait cher la minute", détaille le dermatologue. Mais ne vous séchez pas trop avant de vous crémer. L'objectif du produit hydratant est de "maintenir l'eau dans la peau, d'empêcher son évaporation". Donc "sur peau sèche, c'est beaucoup moins efficace", conclut-il.

Notez également que cette hydratation doit être quotidienne, indique Véronique Andrieu, infirmière au sein de l'établissement thermal d'Avène : "Il ne faut pas arrêter quand ça va mieux. Prenez l'image d'un bébé déshydraté. On n'arrête pas de lui donner à boire une fois qu'on lui a donné un grand verre d'eau."

Soyez heureux

Chaque fois que votre cerveau ressent un signal de danger, votre peau se prépare à cicatriser. C'est le principe dit de "danger skin". "Tous les étudiants qui passent un examen ont la peau qui s'accélère !" expose le professeur Dubertret. Ces poussées qui existent chez un individu lambda se retrouvent à des degrés plus forts chez les psoriasiques. Qui plus est, le fait d'avoir du psoriasis crée une souffrance morale, ce qui envoie un nouveau signal de danger au cerveau. Par conséquent, "le psoriasique est condamné à être heureux, parce que, quand il ne l'est pas, ça se voit".

Lire et commenter