Un anti-poux jugé trop dangereux bientôt retiré du marché

Bien-être
DirectLCI
PRÉCAUTION - A l'occasion d’une révision de l'Autorisation de mise sur le marché de l'anti-poux Prioderm, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a décidé de restreindre l’utilisation du produit à l'action neurotoxique. A la suite de cette annonce, le laboratoire qui le commercialise a décidé de le retirer du marché.

Il était l’un des anti-poux les plus plébiscités par les parents. Prioderm, une lotion développée pour venir à bout des petites bêtes qui colonisent la tête des enfants, va bientôt disparaître des rayons à la suite de mesures prises par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).


A l’occasion d’une révision de son Autorisation de mise sur le marché, l’organisme public a décidé de restreindre l’utilisation du produit, a-t-il fait savoir dans un communiqué car, souligne-t-il, le Prioderm agit "en tuant les poux par une action neurotoxique". Il contient en fait du malathion et du terpinéol, "qui peuvent provoquer, à doses excessives, des troubles neurologiques : maux de tête, nausées, vomissements voire, très rarement, des convulsions chez l'enfant".

Bien que ces effets soient rarement observés, le gendarme du médicament a annoncé mercredi vouloir rendre la prescription médicale obligatoire pour ce produit et renforcer les contre-indications et précautions d’emploi. A la suite de quoi le laboratoire Mylan a décidé, purement et simplement, d’arrêter la commercialisation de ce médicament. Après écoulement des stocks restants, il ne sera donc plus disponible.


Jusque-là, l’ANSM rappelle que la lotion est strictement contre-indiquée chez l'enfant de moins de 2 ans, les femmes en âge de procréer et n’utilisant pas de moyen de contraception, et les femmes enceintes ou allaitant. Les antécédents de convulsions font aussi partie des cas dans lesquels elle ne doit pas être utilisée.

En vidéo

Huiles essentielles, insecticides ou coiffeurs spécialisés : les meilleurs remèdes anti-poux

Pour éviter de vous tourner vers ces produits pharmaceutiques, qui par ailleurs, ne sont pas toujours très efficaces, d’autres solutions existent. Des salons spécialisés promettent par exemple des résultats convaincants grâce à l'utilisation d’un appareil qui propulse de l’air chaud sur le cuir chevelu. Sous l'effet de la chaleur, les poux sont déshydratés et meurent. Un aspirateur spécialement conçu vient ensuite les aspirer. Compter de 34 à 95 euros pour cette méthode.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter