La chloroquine potentiellement efficace contre le coronavirus ? Pourquoi il ne faut pas se réjouir trop vite

La chloroquine potentiellement efficace contre le coronavirus ? Pourquoi il ne faut pas se réjouir trop vite

TRAITEMENT – Alors que l’épidémie de coronavirus prend chaque jour un peu plus d’ampleur, un médicament utilisé contre le paludisme pourrait s’avérer efficace contre le Covid-19. Pourtant, il ne faut pas se réjouir trop vite, prévient le médecin Gérald Kierzek.

C’est un espoir dans la lutte contre le coronavirus. Selon Didier Raoult, directeur de l’Institut Méditerranée Infection, la  chloroquine pourrait s’avérer efficace contre le virus désormais installé dans une trentaine de pays. Ce traitement, habituellement utilisé pour combattre le paludisme, a donné des résultats encourageants contre le Covid-19, selon une étude clinique réalisée par plusieurs chercheurs chinois, confirmant d'autres travaux réalisés au début du mois.

Mais pour le consultant santé de LCI Gérard Kierzek, médecin urgentiste, il "faut raison garder" par rapport à ce traitement. "La chloroquine est un médicament qui a plus de 70 ans et qui ne coûte que quelques centimes", explique-t-il. "Il avait d’ailleurs déjà été testé pour le Sras, en 2005, sans forcément avoir une grande efficacité dans les essais cliniques", rappelle-t-il dans la vidéo en tête de cet article.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

"Ne vous précipitez pas sur la chloroquine !"

Cette fois, deux études viennent confirmer l’hypothèse selon laquelle ce médicament pourrait être un remède contre le Covid-19. "Une étude in vitro, c’est-à-dire dans des éprouvettes, et publiée le 5 février, montre que ce traitement est efficace contre le coronavirus", explique le médecin urgentiste. "Une autre étude a été réalisée dans une dizaine d’hôpitaux en Chine, sur une centaine de patients. La chloroquine y montrerait également une efficacité", raconte Gérard Kierzek, "notamment une réduction des pneumonies et une amélioration de l’état de santé."

Mais pour le médecin, mieux vaut ne pas se réjouir trop vite. "Pour l’instant, c’est simplement une publication scientifique", tempère-t-il. "Il faut noter que c’est un médicament qui a des effets secondaires. Ne vous précipitez pas sur la chloroquine, il faut attendre d’autres tests", alerte Gérard Kierzek, qui appelle également à "ne pas relâcher les mesures de prévention."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Jackpot record de l'Euromillions : ces gagnants pour qui la chance a (très mal) tourné

11% des Français déjà infectés par le Covid-19 : quelles sont les régions les plus touchées ?

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

EN DIRECT - Loi "Sécurité globale" : 52.350 manifestants en France dont 5.000 à Paris, selon l'Intérieur

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

Lire et commenter