La publicité pour l'alcool influencerait beaucoup les ados

La publicité pour l'alcool influencerait beaucoup les ados
Bien-être

SONDAGE - Selon une enquête de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies, une large majorité des jeunes de 17 ans mémoriserait les publicités pour l'alcool, et près d'un quart d'entre eux ressentirait l'envie de consommer la boisson en visionnant l'annonce.

C'est un chiffre qui pourrait nourrir de l'inquiétude parmi les parents. L'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) a rendu public ce mercredi une enquête déclarative nommée "l'exposition au marketing en faveur de l'alcool chez les jeunes, à 17 ans". L'OFDT a interrogé plus de 12.000 adolescents de cet âge, et leur a posé des questions sur la dernière publicité pour un alcool qu'ils avaient vue, que ce soit à la télévision, sur internet ou encore dans la rue.

Et les résultats ont de quoi faire tourner la tête. "À 17 ans, une large majorité des adolescents (86,3%) se souvient avoir déjà vu ou entendu une publicité pour une boisson alcoolisée, les garçons un peu plus souvent que les filles (87,8% contre 84,8%). Parmi eux, 75,4% sont en mesure de préciser de quel type d'alcool il s'agissait. Ils citent principalement des publicités pour une marque de bière ou pour un spiritueux, respectivement dans 44,3% et 21% des cas", note l'OFDT dans son rapport.

Des publicités qui donnent envie de consommer

"Au total, 105 marques d'alcool ont été citées par les adolescents, avec une forte concentration des réponses autour de six marques, dont quatre correspondent à des bières", continue l'Observatoire. Selon cette enquête, plus de 87% des jeunes se souvenant d'une publicité pour un alcool l'ont vue à la télévision, dont un tiers au moins une fois par semaine. Les annonces marketing sur internet, dans les films, la rue ou les supermarchés sont également très plébiscitées par les adolescents. 

Ces chiffres démontrent l'impact des publicités sur les jeunes, alors que la vente d'alcool est interdite au moins de 18 ans. Ainsi, alors qu'en 2017, presque la totalité des jeunes de 17 ans (9 sur 10) avaient déclaré avoir déjà bu de l'alcool, près d'un quart des jeunes interrogés (22,9%) disent avoir ressenti l'envie de boire la boisson mise en valeur par la publicité.

Lire aussi

"Un enjeu de santé publique"

"Comme dans un jeu de miroir, publicité et consommation d'alcool se répondent. Le fait de retenir le nom d'une marque d'alcool ou de ressentir le désir d'en boire après avoir vu une publicité est fortement corrélé à la fréquence de consommation", note l'OFDT. "L'exposition des jeunes à ces publicités est d'autant plus forte qu'il s'agit des espaces qui leur sont les plus familiers, comme internet. Mieux réguler ce vecteur de promotion que représente internet, omniprésent dans la vie des adolescents, apparaît comme un enjeu de santé publique", prévient l'Observatoire.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent