La science a enfin identifié l'ADN des gauchers

Bien-être

DÉCOUVERTE - Tout au long de l'Histoire, les gauchers ont été incompris et discriminés par leurs congénères droitiers. Des scientifiques britanniques viennent cependant de déterminer ce qui les différenciait en identifiant des variations génétiques dans leur ADN. Ces différences pourraient même les rendre plus doués en langues.

Les gauchers représenteraient environ 15% des Français. Une minorité qui a la vie dure au quotidien, étant la majeure partie du temps confrontée à des objets et outils non ergonomiques pour leur particularité. Sans cesse obligés de s'adapter, les gauchers ont la réputation d'avoir un sens créatif plus développé que les droitiers. Beethoven, Jimmy Hendrix, Iggy Pop, Lewis Carroll ou encore Paul Verlaine étaient d'ailleurs tous gauchers.

Si les scientifiques savaient d'ores et déjà que le fait d'utiliser en priorité sa main gauche s'expliquait en partie par la génétique, la nature de ces gènes était jusque-là inconnue. Dans une étude publiée dans le journal Brain jeudi 5 juin, des scientifiques britanniques ont annoncé avoir levé le mystère.

Des variantes génétiques particulièrement observées dans les zones cérébrales liées au langage

En analysant l'ADN d'environ 400.000 personnes de la biobanque britannique, dont 38.332 gauchers, les chercheurs de l'université d'Oxford ont identifié et isolé quatre régions génétiques associées au fait d'être gaucher. Ils ont alors remarqué que chez trois d'entre elles, des mutations apparaissaient au niveau de "l'échafaudage" cellulaire (ou cytosquelette) déterminant la structure et le fonctionnement des cellules dans le corps.

Or, il se trouve que des recherches antérieures ont démontré l'influence du cytosquelette sur "l'asymétrie gauche-droite" chez d'autres espèces. "De nombreux animaux montrent une asymétrie gauche-droite dans leur développement, comme l'escargot dont la coquille se torsade à gauche ou à droite", précise à CNN Gwenaëlle Douaud, l'auteure principale de l'étude.

Cela suggère la fascinante possibilité que les gauchers puissent avoir un avantage lorsqu'il s'agit d'exécuter des tâches verbales.- Akira Wilberg, membre du Conseil de recherches médicales de l'Université d'Oxford

En se penchant sur des examens d'imagerie cérébrale réalisés par 10.000 des participants, les scientifiques ont d'autre part découvert que ces variantes génétiques liées au fait d'être gaucher modifiaient la structure de la substance blanche du cerveau. "Nous avons découvert que, chez les participants gauchers, les zones dédiées au langage du côté gauche et du côté droit du cerveau communiquent entre elles de manière plus coordonnée [que chez les droitiers, ndlr.], fait remarquer dans un communiqué le docteur Dr Akira Wiberg, qui a mené les analyses. Cela suggère la fascinante possibilité que les gauchers puissent avoir un avantage lorsqu'il s'agit d'exécuter des tâches verbales, mais il ne faut pas oublier que ces différences font seulement partie d'une moyenne observée chez un très grand nombre de personnes et que tous les gauchers ne sont pas similaires". D'autres recherches devront être menées pour confirmer, ou non, cet avantage.

Lire aussi

"Tout au long de l'Histoire, le fait d'être gaucher a été considéré comme malchanceux, voire source de malveillance. [...] "Nous avons démontré ici que qu'être gaucher est une conséquence biologique du développement du cerveau, en partie due à l'interaction complexe de nombreux gènes", se félicite dans le communiqué le professeur Dominic Furniss, co-auteur.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter