Le remède traditionnel que les Chinois s'arrachent peut-il vraiment combattre le coronavirus ?

En plus des masques, les habitants, ici à Hong Kong, se sont rués dans les pharmacies pour acheter le fameux remède traditionnel

ZOOM - La solution miracle contre le coronavirus est-elle... un remède traditionnel ? Depuis quelques jours, une spécialité de type "Shuang huang lian" est largement recherchée par les Chinois, les plus hautes autorités scientifiques du pays ayant vanté ses vertus face à l'épidémie. Le professeur Éric Marié, président du conseil académique français de la médecine chinoise, nous éclaire sur ce produit.

Il pourrait "inhiber" le virus selon l’Académie des sciences de Chine. Depuis que cette prestigieuse institution a assuré, vendredi dernier, qu'une spécialité de type "Shuang huang lian" était efficace contre le coronavirus, les Chinois achètent massivement ce remède traditionnel. Les autorités se montrent, elles, beaucoup plus vigilantes. Dès samedi, Le Quotidien du peuple, organe du Parti communiste au pouvoir, mettait en garde contre le recours à la pharmacopée traditionnelle sans avis médical, tandis que la télévision nationale avertissait que le produit pouvait avoir des effets secondaires, relève l’AFP. Qu’en est-il vraiment ?

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

De quoi parle-t-on ?

Cette spécialité de type "Shuang huang lian" est "principalement composée de trois substances d’origine végétale, et fait partie des très nombreuses spécialités que l’on peut trouver dans les pharmacies chinoises", explique à LCI le professeur Éric Marié, président du conseil académique français de la médecine chinoise.

Et ce produit, impossible à trouver en France, n’est pas nouveau sur le marché chinois. "Cette combinaison n’a pas été mise au point pour le coronavirus", note le professeur, "c’est un produit qui sert à traiter les douleurs de gorge et la toux". "Cela se présente sous forme d’un liquide, mais il est tout à fait possible qu’ils l’aient mis au point sous d’autres formes."

Lire aussi

Peut-il (vraiment) combattre le coronavirus ?

Depuis la prise de position de la prestigieuse Académie des sciences de Chine, nombre de Chinois se sont rués vers les pharmacies pour se procurer le fameux produit. Mais marche-t-il vraiment ? "C’est un peu tôt pour pouvoir tirer une conclusion sur son efficacité", note Éric Marié. "L’Académie des sciences de Chine est une institution extrêmement sérieuse, de haut niveau scientifique, donc je n’imagine pas que, s’ils ont produit une telle affirmation, cela soit simplement sorti d’un chapeau."

S’il est prématuré d’affirmer que le coronavirus peut être combattu grâce à ce traitement, "c’est une piste", affirme le professeur. "Du fait d’un de ses composants, c’est un produit qui a une action antivirale générique sur un certain nombre de maladies, comme les angines virales", explique-t-il. Les médecins chinois ont "sans doute testé cette spécialité parce qu’elle est couramment utilisée, et donc relativement disponible, pour connaître ses effets sur les patients atteints du coronavirus".

En l’absence de traitement efficace pour lutter contre cette épidémie devenue mondiale, la médecine traditionnelle chinoise pourrait selon lui être utile pour endiguer la propagation du coronavirus. "Ce que l’Académie des sciences a voulu dire, c’est que la médecine chinoise a une pharmacopée extrêmement riche, avec une grande expérience clinique d’un très grand nombre de pathologies", pense Éric Marié. "Il faut donc utiliser ce fort potentiel lorsque l’on est dans cette situation, parce qu’elle peut apporter des solutions que ne connaît pas encore la médecine occidentale, et donc permettre de gagner du temps."

En vidéo

Coronavirus : la course au vaccin

Ce médicament comporte-t-il des risques ?

Malgré l’optimisme de l’Académie des sciences de Chine, les autorités du pays ont immédiatement remis en cause ce traitement, mettant en avant ses effets secondaires indésirables. Mais pour Éric Marié, "il n’existe aucun médicament qui n’a absolument aucun effet secondaire, quelle que soit la dose à laquelle il est pris". "À partir du moment où un médicament est efficace, il a forcément des effets indésirables !" Selon le professeur, ce remède traditionnel ne contient pas de "substance toxique qui peut être mortelle si on le prend malgré une erreur de diagnostic".

Cependant, tout le monde ne peut pas avoir recours à ce traitement. Sur la notice, il est écrit qu’en cas "d’hypertension, de troubles cardiaques, de diabète, de maladies avérées du foie, et chez les femmes enceintes, ce médicament ne doit pas être pris sans consulter un médecin compétent", énumère le président du conseil académique français de la médecine chinoise.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Covid-19 : 12.580 cas positifs supplémentaires en 24 heures en France

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : Darmanin condamne "des violences inacceptables contre les forces de l'ordre"

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter