Les bébés prématurés rencontreraient plus de difficultés dans leur vie affective d'adulte

Bien-être
TROUBLES - Selon une étude, une naissance prématurée pourrait avoir des conséquences dans la vie d'adulte, notamment une vraie difficulté à nouer des rapports affectifs durables.

Les personnes nées prématurées et/ou ayant un faible poids à la naissance sont-elles susceptibles de rencontrer davantage de difficultés dans leur vie affective à l'âge adulte ? C'est la question que pose une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association*, avant de parvenir à cette conclusion : les adultes nés prématurés seraient effectivement moins susceptibles de vivre une relation amoureuse, d'avoir des relations sexuelles, voire d'être parents que les adultes nés à terme. 


Si les enfants nés prématurément, plus vulnérables aux anomalies du développement comportemental et social, risquent davantage de souffrir de troubles autistiques, ils auraient également par la suite davantage de risques de devenir des adultes introvertis, avec des conséquences notables sur leur parcours scolaire, sur leur carrière professionnelle mais aussi sur leur capacité à nouer des liens affectifs durables.

"Pas liés aux conséquences physiques"

Pour obtenir ces résultats, les scientifiques allemands et britanniques ont repris les données de 21 études réalisées auprès de personnes nées prématurément. Soit près de 4,4 millions d’adultes résidant dans 12 pays différents. D’après leurs conclusions, plus le bébé arrive prématurément, plus les conséquences sont importantes à l’âge adulte : les enfants nés prématurés ont 28% de risques en plus d’être célibataires et 22% de ne pas avoir d’enfant. Ils ont également presque deux fois moins de chances d’avoir eu des rapports sexuels au début de la vingtaine. 


Les adultes nés avant terme seraient 2,3 fois moins susceptibles d'avoir un partenaire sexuel. Les personnes nées extrêmement prématurément, soit à moins de 28 semaines de grossesse, auraient 3,2 fois moins de chances d'avoir des relations sexuelles que leurs pairs arrivés à terme.


Il faut toutefois distinguer les capacités affectives des capacités physiques des adultes nés prématurés, ceux-ci n'ayant pas pour autant "un taux plus élevé d’invalidité" que les autres, selon l'étude. Par ailleurs, la naissance prématurée ne semble pas nuire à la qualité des relations avec les partenaires comme les amis. Selon les auteurs de l'enquête, "ces résultats soulignent (...) l'importance d'une surveillance continue et d'un soutien adéquat des individus (prématurés, de faible poids de naissance) tout au long de la vie."


* La recherche a été publiée dans le Journal of the American Medical Association le 12 juillet. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter