Les implants mammaires : pas si sûrs

DirectLCI
CONSULTATION PRIVÉE - Les implants mammaires texturés, très utilisés par les chirurgiens, pourraient être à l'origine de lymphomes anaplasiques à grandes cellules. Toutefois, il faut préciser qu'il ne s'agit pas du cancer du sein.

L'Agence du médicament réévaluera début 2019 la sûreté des implants mammaires utilisés en chirurgie reconstructrice et esthétique. Sur 500 000 femmes porteuses de prothèse, 53 cas de lymphomes anaplasiques à grandes cellules ont été recensés. Notons que ces implants peuvent être lisses, utilisés à 15% sur le marché, ou texturés, à 85%. Ce sont ces derniers qui pourraient éventuellement être à l'origine du cancer des ganglions. Néanmoins, le docteur Gérald Kierzek affirme que cela n'a rien à voir avec le scandale PIP. Que doivent faire les femmes qui ont un implant ? A découvrir également : le mode d'emploi du café et les effets de la caféine sur l'organisme.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Audrey & Co

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter