Livres, cosmétiques, séjours dans les arbres... Les clés pour vous initier à la sylvothérapie

Bien-être
DirectLCI
BIEN-ÊTRE - Alors que la forêt est à l'honneur, ce jeudi 21 mars, de plus en plus de citadins succombent à la sylvothérapie - ou "bain de forêt". Cette pratique ancestrale au Japon consiste à se ressourcer au contact des arbres. Et l'engouement est tel que nombre de livres, soins pour la peau, et autres week-end dans les bois sont plébiscités. Petit passage en revue.

Aujourd'hui, plus de la moitié de la population mondiale vit dans des villes. Résultat, les habitants sont de plus en plus déconnectés de la nature. C'est pour cette raison que tous les 21 mars, l'Organisation des Nations Unies a décidé de célébrer les forêts afin de sensibiliser le plus grand nombre à ses multiples bienfaits : accroissement de la vitalité, diminution du stress et de l'anxiété, ou encore renforcement de l'immunité.


Alors, n'hésitez plus à enlacer un arbre lorsque vous vous promenez dans les sous-bois ! Cette activité, appelée également sylvothérapie, est reconnue depuis une trentaine d'années au Japon - il faut dire que les deux tiers du pays sont recouverts de forêts - et est utilisée là-bas comme une pratique médicale à part entière, par le biais notamment de nombreux sentiers thérapeutiques. Un engouement qui a essaimé en France. La forêt est devenu branchée : depuis un an, on ne compte plus les livres sur le sujet, sans parler des soins pour la peau qui ont le vent en poupe... 

Des livres en veux-tu, en voilà

Tout a commencé par le succès d'un livre, sorti en 2017, et racontant La vie secrète des arbres (Editions Les Arènes). Ce monde inconnu, décrypté par un forestier allemand, Peter Wohlleben, est rapidement devenu un best-seller, caracolant en tête des ventes pendant près d'un an. Cet ouvrage met à la portée de tous les connaissances scientifiques les plus récentes sur les arbres. Et l'on découvre que les forêts ressemblent à des communautés humaines  - les arbres-parents vivent avec leurs enfants et les aident à grandir - et que leurs racines, tel un réseau internet végétal, leur permet de partager des nutriments avec les arbres malades, mais aussi de communiquer entre eux.


Surfant sur cette vague, les éditions Solar ont publié Les pouvoirs guérisseurs de la forêt où deux spécialistes du Japon explorent à la fois les vertus thérapeutiques et la dimension spirituelle du Shinrin Yoku ou "bain de forêt". Quant aux éditions First, elles ont permis au grand public de découvrir l'ouvrage du docteur Qing Li, Shinrin Yoku, l'art et la science du bain de forêt. Cet expert en sylvothérapie, éminent professeur à la Nippon Medical School de Tokyo, dirige les recherches les plus avancées sur le sujet depuis 2005 et ses études récentes tendent à prouver que de simples bains de forêt peuvent avoir un effet préventif sur l’hypertension ou la dépression. 


De nombreux autres ouvrages ont exploité le filon : ainsi, le physiologiste Jean-Marie Defossez, spécialisé dans les techniques de gestion du stress, nous explique Le pouvoir bienfaisant des arbres (Editions Jouvence) avec à la clé plusieurs exercices à pratiquer en forêt. La version luxe est sorti fin 2018 avec en supplément la présentation de 29 arbres significatifs. De son côté, Eric Brisbare, un guide forestier qui a parcouru les plus belles forêts du monde partage avec nous ses expériences dans Un bain de forêt (Editions Marabout). Enfin, on apprendra comment se reconnecter à la nature pour apaiser son mental en parcourant Le petit livre de la sylvothérapie de Gilles Diederich (First Editions). Par ailleurs, le fondateur de la neurobiologie végétale, Stefano Mancuso publie en avril La révolution des Plantes (Editions Albin Michel), révélant au passage leurs stupéfiantes facultés.

Des stages pour se familiariser avec les sous-bois

Selon l’ONF (Office National des Forêts), 75% des Français vivent à moins de 30 minutes d’une forêt, il serait donc dommage de se priver de ses bienfaits. Certains l'ont bien compris et ont mis au point des séances de câlins d'arbre à pratiquer seul ou en famille. "N'importe qui peut s'adonner à cette expérience, mais il faut mettre de côté sa peur du ridicule si l'on veut rentrer dans un état de communion et de méditation et ressentir tous les effets attendus", expliquent les aficionados. 


Pour ce faire, rendez-vous dans une forêt, de préférence le matin tôt ou en fin de journée, et commencez par effectuer des exercices de respiration, afin de vous détendre en dehors d'un endroit de passage. Il s'agit ensuite de choisir un arbre qui vous inspire et d'entrer en contact avec lui. Plusieurs techniques existent : les yeux fermés, posez votre front et vos mains sur son tronc ou placez-vous dos à lui, les mains bien à plat, ou encore adossez-vous à l'arbre, une main sur l'estomac et l'autre dans le dos. Restez ainsi dans cette position entre dix et trente minutes.


Bien que cette méthode puisse se pratiquer avec n'importe quelle essence, chaque variété aurait des bienfaits spécifiques, comme l'explique la naturopathe Laurence Monce : "Alors que le chêne, surnommé roi des forêts, aurait la puissance énergétique la plus forte, le bouleau apporterait un sentiment de joie de vivre, tandis que le saule symboliserait la grand-mère consolatrice en apportant un apaisement de l'âme et que le châtaignier éveillerait votre empathie."


Le site Entre les arbres propose un bain de forêt nocturne et matinal au chant des oiseaux du 2 au 3 avril, ou encore une retraite de yoga en forêt du 26 au 28 avril, à Sourcieux-les-Mines (Monts-du-Lyonnais). De son côté, le physiologiste Jean-Marie Defossez a mis au point des stages anti-stress de 3 à 5 jours "Respirer comme les arbres" en forêt de Rambouillet ou de Brocéliande.

Des vacances au milieu de la forêt

Depuis 1999, Huttopia réinvente les vacances au contact de la nature et de la forêt, avec plusieurs villages, notamment dans les Gorges de l’Ardèche, le sud de la France ou sur la côte Atlantique. Et pour se la jouer façon Robinson à 1h30 de Paris, on n’hésite pas à louer une cahute pour toute la tribu ou la tente Bonaventure pour une escapade en amoureux au village de Senonches (Eure-et-Loir). Le petit plus ? Pour un moment de pur décontraction, direction le spa forestier, un bain finlandais et un sauna au cœur de la forêt, et pas d'inquiétude pour les matins encore au frais, il y a des couettes et un poêle à bois pour vous réchauffer ! Village forestier Huttopia Senonches : ouvert du 13 avril au 3 novembre 2019. Tarif en Cahutte pour 5 personnes de 105€ à 199€ la nuit. 

Des soins pour la peau aux extraits d'arbres...

La cosmétique se met, elle aussi, à toucher du bois. Chêne, pin, moringa, acajou... certains de leurs extraits ont montré des propriétés intéressantes, favorisant la réparation ou la protection de la peau. 


- Le chêne... antitaches.

Il faut deux siècles au chêne pour acquérir sa robustesse, un timing qui lui permet de se charger de nombreuses molécules actives. C'est avec l'écorce, le bois tendre et les feuilles que la marque française La Chênaie a composé un extrait cosmétique breveté, le Quercus Petraea, riche en polyphénols, en tanins et en acide ellagique, qui sont de puissants antioxydants. Le chêne est également capable d'atténuer les taches pigmentaires avec des dérivés de flavonoïdes et permet d'empêcher la dégradation du collagène. Et nouveauté cette année, les laboratoires La Chênaie sont parvenus à extraire la sève de cet arbre séculaire obtenant ainsi un précieux élixir au pouvoir hydratant exceptionnel : la pétrasève. La marque s'associe par ailleurs à la Journée mondiale des Forêts et propose jusqu'au 23 mars des mini soins gratuits devant le Parvis de l'Hôtel de Ville à Paris.

- Le pin maritime... protecteur.

Les graines de ce conifère renferment une huile particulièrement riche en acides gras essentiels, notamment l'acide linoléique et des acides gras insaturés qui participent à la bonne santé cellulaire. Elles sont aussi gorgées de polyphénols anti-oxydants, champions de la protection contre les agressions.


- Le moringa... hydratant.

Employé en phytothérapie, cet arbre originaire des régions sud de l’Himalaya accomplit des merveilles sur la peau et sur le cuir chevelu. La poudre obtenue après le broyage de ses feuilles constitue un solide apport en minéraux. Appliquée quotidiennement, elle apporte un regain d’énergie grâce aux 6 minéraux qu’elle contient. Utilisée sur les cheveux, elle a la capacité de lutter contre la sécheresse du cuir chevelu puisqu’elle nourrit en profondeur.


- Le bouleau... énergisant.

On appelait autrefois le bouleau "l'arbre de la sagesse". S'il est utilisé depuis des millénaires pour son bois, son écorce et ses feuilles, il possède également de nombreuses vertus sur le plan thérapeutique et cosmétique. Ainsi, sa sève est utilisée dans les produits de soins capillaires tels que les shampoings et les lotions : elle permet en effet de tonifier le cuir chevelu, de redonner vigueur et souplesse aux cheveux, de lutter contre les pellicules et d'apaiser les démangeaisons. Elle a également des effets sur la peau en stimulant ses défenses immunitaires et en préservant sa jeunesse. La marque 100% française Saeve ne s'y est pas trompée et l'a associé au Chaga, un champignon presque magique qui pousse naturellement sur son tronc. Résultat, un brevet exclusif Immunox que l'on retrouve dans toute sa gamme.

... ou qui s'inspirent des sous-bois

La marque Origins s'est associée il y a 12 ans au Dr Andrew Weil, le père de la médecine holistique. Ensemble, ils ont été les premiers à démontrer les vertus thérapeutiques des champignons qui poussent dans les sous-bois ou sur les arbres : ce sont de puissants anti-irritants et de super-aliments riches en nutriments. Ainsi, est née la gamme Mega-Mushroom. Six soins - de la lotion tonique à la crème hydratante, en passant par le masque pour le visage - qui utilisent les bienfaits apaisants et fortifiants de trois champignons, le Reishi, le Chaga et le Coprin . Résultat, la peau est moins réactive et les rougeurs sont atténuées. Vendu en exclusivité chez Sephora.

N'hésitez pas non plus à utiliser la sève de bouleau comme complément alimentaire pour ses vertus drainantes et dépuratives. Une boisson à consommer en cure de huit jours, à raison d'un demi-verre chaque matin. Jus de bouleau bio Weleda, 9,30 € sur le site Onatera. Eau de bouleau, 35,40 € le pack de 12 sur le site Evoleum.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter