Comment le botox peut soigner les migraines

Bien-être
DirectLCI
REMÈDES - Alors que peu de traitements existent pour lutter contre les migraines, le botox pourrait bien être une solution d'avenir. Une analyse de 17 études sur le sujet a été menée par une chirurgienne française. Elle conclut à son efficacité sans effets secondaires préoccupants.

Depuis 2008, le CHU de Limoges a une technique bien à lui pour aider ses patients à lutter contre les migraines chroniques résistantes aux traitements classiques : le botox. Injecté sous la peau, au-dessus des sourcils, au niveau des tempes et des cervicales, l’acide botulique a la faculté de détendre les muscles. Des contractures qui sont souvent à l’origine des migraines.


Malgré son utilisation dans ce centre hospitalier, le botox ne dispose pas d’autorisation de mise sur le marché en France pour cet usage. Jusque ici, les études sur son efficacité restaient partagées. Une analyse de toutes les études déjà faites sur le sujet, publiée en ce mois de janvier dans Plastic and Reconstructive Surgery et menée par Eva Bruloy, chirurgienne au CHU d’Amiens-Picardie, conclut cependant aux bénéfices significatifs de son utilisation, avec peu d’effets secondaires sérieux.

La fréquence des migraines diminuée

En tout, dix-sept études qui concernaient 3646 patients soumis au botox et à un placebo ont été passées en revue, rapporte le New York Times. Plus de 86 % des patients étaient des femmes, et 43 % avaient des migraines chroniques qui se répétaient plus de quinze jours par mois. Comme à l'hôpital de Limoges, ils avaient reçu, dans le cadre de ces études, des injections dans la tête et les muscles du cou pour prévenir des migraines. Selon la synthèse publiée dans Plastic and Reconstructive Surgery, les injections de botox ont pu réduire d’1,6 fois la fréquence des crises chez ceux qui en expérimentaient plus de quinze.


Parmi les effets secondaires rapportés (faiblesse musculaire, vision double, paupières tombantes ou encore douleurs au cou), aucun ne méritait d'inquiétude. "Pour la première fois, notre analyse met en lumière l'amélioration significative de la qualité de vie des patients après trois mois de traitement à la toxique botulique de type A [utilisée pour les injections, ndlr.], qui n'a entraîné qu'une faible quantité d'effets secondaires légers. La toxine botulique de type A est un traitement sûr et bien toléré qui devrait être offert aux patients souffrant de migraines", conclut le rapport.

À l'heure actuelle, il n'existe que peu de traitements contre la migraine. En cas de crise, des antalgiques et/ou des anti-inflammatoires peuvent être pris, le plus tôt possible, pour soulager la douleur. Si la crise est sévère ou handicapante, des triptans (famille de médicaments qui réduit la dilatation des vaisseaux sanguins du cerveau, à l'origine de la douleur causée par la migraine) peuvent être prescrits. Ils ne sont en revanche pas toujours efficaces chez les patients.


Un traitement prometteur, sous forme de stylo à injection, devrait cependant être commercialisé cette année en France. Développé par les groupes pharmaceutiques suisse Novartis et américain Amgen et baptisé Aimovig, il permet de bloquer une molécule impliquée dans le déclenchement des crises de migraine.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter