Médicament anti-calvitie : l'ANSM renforce l'alerte sur les effets indésirables du finastéride

Médicament anti-calvitie : l'ANSM renforce l'alerte sur les effets indésirables du finastéride
Bien-être

EFFETS SECONDAIRES - L'agence du médicament a annoncé qu'une fiche d'information sur les effets indésirables du finastéride, un médicament anti-calvitie, allait être distribuée à chaque patient utilisant le produit. Ce dernier peut en effet provoquer des troubles de la sexualité ou des pensées suicidaires.

Une fiche d'information sur les effets indésirables du finastéride va désormais être distribuée aux hommes qui prennent ce traitement anti-calvitie susceptible de provoquer des troubles psychiatriques et sexuels, a annoncé mardi l'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Élaborée "en concertation avec les associations de patients et les professionnels de santé concernés", cette fiche "sera remise par le médecin lors de la consultation et par le pharmacien au moment de la délivrance" du médicament, a indiqué l'ANSM dans un communiqué.

Cette fiche vise à "renforcer l'information" des patients qui prennent déjà ce médicament ou pour qui la prescription est envisagée. Selon l'agence, quelque 30.000 hommes prennent ce médicament, commercialisé sous le nom de Propecia par le laboratoire MSD ainsi que sous des formes génériques.

De nombreux effets indésirables

Ce médicament provoque plusieurs effets indésirables, dont des troubles de la sexualité. "Il peut s'agir de troubles de l'érection, de l'éjaculation, de douleurs testiculaires, d'une diminution de la libido", avertit la fiche d'information. "Il est possible que ces effets persistent après l'arrêt du traitement et ce, pour une durée indéterminée", précise-t-elle.

Par ailleurs, "des troubles psychiques peuvent également apparaître lors d'un traitement par finastéride, tels que l'anxiété, la dépression voire des pensées suicidaires". Le 12 novembre, la justice a d'ailleurs ordonné des expertises pour évaluer le lien éventuel entre la prise de finastéride et les troubles ressentis par trois hommes, dont l'un s'est suicidé.

Lire aussi

L'ANSM prône "un délai de réflexion" avant d'entamer le traitement

"Lors de l'entretien avec votre médecin, n'omettez aucun de vos antécédents médicaux (maladies, troubles anxieux, dépression…) ni de vos traitements en cours, car ceux-ci pourraient remettre en question la prescription du finastéride au regard de ses effets indésirables", préconise la fiche d'information. "Il est important de pouvoir discuter des solutions alternatives à la prise de finastéride", est-il souligné dans le document, qui prône "un délai de réflexion" avant d'entamer ce traitement de longue durée.

Pour le traitement de la calvitie, le finastéride est dosé à 1 mg. Un autre dosage existe, à 5 mg, mais pour une indication différente : le traitement des symptômes liés à l'augmentation du volume de la prostate. "L'utilisation du finastéride 1 mg fait l'objet d'une surveillance étroite tant au niveau européen que national", rappelle l'ANSM.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent