Pourquoi la neige (quand elle ne fond pas) a un réel pouvoir apaisant

Bien-être
DirectLCI
ZEN - Depuis mardi, les flocons s'abattent sur le nord du pays, provoquant difficultés de circulation et quelques dérapages. Une situation stressante pour beaucoup d'automobilistes. Mais si, pour une fois, nous regardions le verre à moitié plein ? La neige, en effet, a ce pouvoir captivant d’apaiser celui qui la contemple. Des chercheurs américains ont voulu savoir pourquoi.

Depuis mardi, la neige tombe sur une bonne partie du pays. Assaillies par d'épais flocons, les chaussées blanchissent à vue d’œil pour transformer les paysages en vastes étendues blanches. Si les automobilistes, au volant de leur voiture, semblent quelque peu inquiets de l'évolution de la situation, le spectacle n'en est pas moins féerique et apaisant.


Cela s'expliquerait-il par un renvoi vers nos souvenirs d'enfance ? En partie sans doute. Mais pourquoi la pluie ne nous fait-elle pas le même effet ? Des chercheurs de l’université du Kentucky, aux Etats-Unis, se sont posé la question.

La neige, puis le silence

Selon eux, la réponse se trouverait dans les qualités d’isolant phonique de la neige. Car comme les matériaux que l'on peut trouver dans le commerce, sa surface poreuse a la capacité de capturer les ondes phoniques. Les sons n'en sont qu'atténués. "Dans la gamme audible, quelques centimètres de neige absorbent en moyenne […] 60 % des bruits environnants", explique dans un article de l'université américaine David Herrin, l’un des professeur ayant participé à l’étude.


Un silence instauré qui n'est nullement perturbé par le bruit de la chute des flocons. Contrairement aux gouttes de pluies, qui percutent le sol avec rapidité en raison de leur importante densité, les flocons sont si légers qu'ils n'émettent quasiment aucun son en atteignant le sol.

Ce calme extérieur enveloppant et le balai hypnotisant des flocons joueraient donc un rôle important sur notre sérénité. En ville malheureusement, cet état risque de ne pas perdurer, la neige se transformant vite en soupe marron en raison du sel répandu sur les chaussées et de la fréquence des passages.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter