Ne croyez pas le docu "Root Cause" de Netflix : les dents dévitalisées provoquant le cancer, "c'est bidon"

Bien-être
DirectLCI
FAKE NEWS - Ses affirmations suscitent la colère des professionnels. Un documentaire diffusé sur Netflix, Apple, Amazon et Vimeo, intitulé Root Cause, soutient que la dévitalisation d'une dent pourrait entre autres entraîner un cancer du sein. Un mythe démonté par l'endodontiste Yassine Corbin.

Le documentaire a été diffusé pour la première fois en automne 2018. Ce n'est pourtant que maintenant que la polémique enfle. Root Cause est l'œuvre du cinéaste australien Frazer Bailey. Disponible sur Netflix, Apple, Amazon et Vimeo, il clame le fait que la dévitalisation d'une dent peut entraîner fatigue, anxiété, dépression et même... un cancer. "98% des femmes qui ont un cancer du sein ont une dent dévitalisée du même côté que leur cancer du sein", répète ainsi plusieurs fois le film de soixante-douze minutes. Les bactéries et autres toxines pourrissent dans la mâchoire puis voyagent vers d'autres organes le long de "lignes méridiennes, qui selon la médecine chinoise, diffusent la force de vie à travers le corps, propageant une infection et causant un cancer et d'autres maladies", prétend-il.


Après avoir constaté l'inquiétude grandissante des patients américains suite au visionnage de ce documentaire, l'Association dentaire américaine (ADA), l'Association américaine d'endodontie (AAE) et l'Association américaine de recherche dentaire (AADR) ont, ensemble, adressé une lettre confidentielle à Netflix, Apple, Amazon et Vimeo pour les avertir que continuer à héberger ce film diffusant de fausses informations pourrait être préjudiciable au public, rapporte The Guardian. Nous avons demandé à Yassine Corbin, endodontiste parisien, ce qu'il pensait des affirmations de ce documentaire.

Même si la dent est moins solide et ne peut plus lutter contre les bactéries, il est possible de très bien vivre avec une dent dévitaliséeYassine Corbin

LCI : Tout d'abord, en quoi consiste la dévitalisation d'une dent ?

Yassine Corbin : Ce traitement permet de garder sa dent alors qu'elle a été atteinte par une carie très profonde, qui a atteint sa pulpe. Celle-ci se trouve au centre de la dent et contient des fibres nerveuses et des vaisseaux sanguins qui sont là pour apporter des nutriments, permettre à la dent de résister à des bactéries et nous dire quand on mange quelque chose de trop chaud ou trop froid. C’est une structure extrêmement fine : la porte d'entrée dans la dent du nerf et des vaisseaux fait environ une centaine de microns, parfois moins. Malgré tout, si les toxines bactériennes sont en trop grand nombre, elles parviennent à y entrer, ce qui va faire gonfler le nerf. La première réaction du corps face à une infection, c’est l’inflammation. Le problème, c’est que comme le nerf est encapsulé dans la dent, il ne peut pas grossir. La pression va alors augmenter fortement et le nerf va se nécroser et finir par mourir. Si ce nerf ne peut pas être sauvé, la seule solution est de l’enlever, de désinfecter la dent de l’intérieur en passant par le dessus. Ensuite, on rebouche.

Même si la dent est moins solide et ne peut plus lutter contre les bactéries, il est possible de très bien vivre avec une dent dévitalisée. Bien que vidée de sa pulpe, elle n'est pas morte pour autant. Tout ce qui est autour est encore vivant et beaucoup de nutriments arrivent par l’extérieur de la dent, notamment par le ligament qui l'entoure.

Comment la dévitalisation d'une dent pourrait-elle causer un cancer ?

Pour l’instant, aucune étude ne lie le traitement de la racine au cancer. Et tant que je n’ai pas de document me permettant de vérifier la méthodologie à partir de laquelle le documentaire affirme que 98% des femmes qui ont un cancer du sein ont subi une dévitalisation du même côté, je considère que c'est bidon. D'autant qu’il y a beaucoup de femmes qui sont en âge d’avoir un cancer du sein et qui n’ont pas eu de fluor dans leur enfance. Elles ont du coup eu pas mal de caries, et donc de dents dévitalisées. Il faudrait vérifier leurs statistiques et la méthodologie qu’ils ont utilisée pour affirmer cela.


Aujourd'hui en revanche, d'autres études indiquent des corrélations avec d’autres pathologies comme le diabète, les coronarites… Mais pour le moment, on en est encore loin du stade de causalité. Il est juste possible de dire que, par exemple, les personnes atteintes de diabète, qui est une maladie de l'inflammation chronique, sont plus nombreuses à avoir des infections dans le foi et dans les dents. Mais on ne sait pas lequel cause l’autre. Une corrélation n'est pas une causalité. C'est une confusion faite par beaucoup de gens. Il y a d'ailleurs un site internet qui montre des corrélations complètement aberrantes, comme le fait que le PIB des Etats-Unis a augmenté drastiquement avec l'augmentation du nombre de chats en Chine. On trouve des corrélations partout, si on veut.


Quand aux allégations du réalisateur concernant la dépression, l'anxiété et la fatigue, je ne suis pas sûr qu'il y ait d'études à ce sujet. Il s'agit de quelque chose qui n'est que rarement rapporté dans notre pratique. Je fais des dévitalisations toute la journée et mes patients ne sont ni anxieux, ni déprimés. Bien au contraire. 

Root Cause estime que le retrait de la dent est une meilleure alternative que la dévitalisation. Est-ce vrai ?

Forcément, le retrait de la dent proposé dans le documentaire règle tous les problèmes que le réalisateur pense liés à la dévitalisation. Mais en général, la dent est remplacée par un implant, ce qui fragilise la gencive et peut causer des infections de celle-ci. Or, et là ça a été prouvé, ces infections sont liées au diabète et à au moins une dizaine de grosses pathologies systémiques. Il est par exemple connu que cela influence très fortement le déclenchement d'endocardites infectieuses… Il y a aussi les accidents vasculaires cérébraux, les problèmes cardiaques…


L'autre solution, c’est de ne pas remplacer la dent. Mais du coup, les dents d’à côté vont bouger et il va être plus difficile de les brosser, parce qu’elles ne seront plus alignées. Il n’y a donc pas de meilleure alternative, à l’heure actuelle, que la dévitalisation.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter