Ne culpabilisez pas si vous ne faites pas les fameux "10.000 pas par jour", ce nombre serait surestimé

Bien-être
PHYSIQUE - Sur nos appli et dans nos montres connectées, c'est l'objectif quotidien à atteindre pour rester en bonne santé : 10.000 pas par jour. Mais selon une étude américaine, ce chiffre rond serait surestimé.

9.998, 9.999... 10.000 ! Pour entretenir leur santé, nombreux sont les porteurs de montres connectées ou détenteurs d'appli de coaching sportif à compter leurs pas jour après jour pour atteindre le seuil des 10.000 pas. Un minimum d’exercice physique notamment conseillé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).


Mais selon une étude réalisée au Brigham and Women's Hospital, affilié à la Harvard Medical School, cet objectif ne serait que symbolique. Chez certaines personnes, le nombre de pas à effectuer quotidiennement serait en fait moindre.

Pas d'effets bénéfique démontré au-delà de 7.500 pas par jour

Pendant quatre ans, les chercheurs ont fourni à 16.741 Américaines âgées de 75 ans en moyenne un accéléromètre. Ce capteur habituellement présent dans des montres connectées et des podomètres, qui permet de mesurer la  vitesse et la distance d'un déplacement, a été fixé à leur hanche. 


Au terme de cette étude publiée fin mai dans le Jama Internal Medicine, 504 participantes étaient décédées. Près de la moitié d'entre elles avaient marché seulement 2.700 pas par jour en moyenne. Celles qui avaient effectué environ 4.400 pas par jour présentaient un risque de mortalité moindre de 41%. Ce risque a continué de décroître avec l'augmentation du nombre de pas, et ce jusqu'à 7.500 pas par jour. Aucune amélioration n'a été observée ensuite. 

Nous espérons que ces résultats vont encourager les individus pour qui les 10.000 pas quotidiens semblent irréalisables I-Min Lee, épidémiologiste et co-auteur de l'étude

"Faire 10.000 pas par jour peut être intimidant. Mais nous avons découvert qu'une augmentation modeste du nombre de pas est lié à un taux de mortalité significativement moins élevé chez les femmes âgées", affirme dans un communiqué de Harvard I-Min Lee, épidémiologiste dans la section de médecine préventive de Bringham et co-auteur de l'étude, pour qui ces travaux apportent une meilleure compréhension de l'importance de l'activité physique sur la santé. "Nous espérons que ces résultats vont encourager les individus pour qui les 10.000 pas quotidiens semblent irréalisables." 


Si les résultats de cette étude mettent en lumière des tendances significatives, ils ne peuvent cependant pas être appliqués à l'ensemble de la population. Bien qu'en bonne santé, les participantes étaient tout de même âgées de 62 à 102 ans. De plus, les questions suivantes se posent : est-ce parce que ces femmes ont marché moins que les autres qu'elles sont décédées plus vite ? Ou est-ce parce qu'elles étaient plus âgées ou moins en forme, sans pour autant présenter de maladie ? D'autres études devront être menées sur le sujet pour clarifier les conclusions de ces travaux.

10.000 pas, un objectif avant tout marketing

Quoi qu'il en soit, l'objectif des 10.000 pas, valeur par défaut entrée dans les smartphones et autres podomètres, est depuis longtemps contesté. Celui-ci n'a en effet été corroboré par aucune étude scientifique valable. Les chercheurs rappellent dans leur étude que ce seuil symbolique aurait des origines purement marketing, lorsqu'en 1965, une compagnie japonaise a commencé à commercialiser à l'occasion des Jeux olympiques un podomètre appelé Manpo-key, ce qui se traduit en français par le 'compteur des 10.000 pas'". Facile à retenir et basé sur les théories d'un chercheur nippon, Dr Yoshiro Hatano, ce chiffre rond a ensuite été repris tout autour du globe.


Mais, rappelle l'Observatoire national de l'activité physique et de la sédentarité (Onaps), cette valeur de 10.000 pas provenant d’études menées au Japon n'est pas forcément applicable aux Français. "Les caractéristiques des Japonais, leur régime alimentaire et leur mode de vie ne correspondent pas à ceux des Occidentaux. Faire 10.000 pas correspond en moyenne à une heure et demie de marche à rythme soutenu et dépend fortement de la taille de l’individu." En 2017, un baromètre établi par OpinionWay et l'IRMES pour Attitude Prévention avait estimé que les Français faisaient en moyenne 7.889 pas par jour. Pour se maintenir en forme, l'Onaps estime cependant que le podomètre reste un outil utile, permettant de se fixer un objectif "atteignable et raisonnable" lorsque l’on se situe bien en-dessous des recommandations.

Attention cependant aux applications de podomètre, qui, d'après une étude de l'Université de Toronto, présentent "un pourcentage d'erreur inadmissible". Après avoir fait marcher des participants équipés de ce type de technologie, les chercheurs se sont aperçu que les appli présentaient un écart moyen de 5% avec la réalité. Dans les détails, les appli Moves et Accupedo ne comptabilisaient que 65 à 70% des pas, tandis que Runtastic comptait 10% de pas supplémentaires.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter