Comment se faire plaisir en mangeant et sans se priver ?

Comment se faire plaisir en mangeant et sans se priver ?
Bien dans son corps, bien dans sa tête

ALIMENTATION - Sucre, gras, chocolat ou autres addictifs divers mangés en trop grande quantité déséquilibrent notre alimentation. Ne bannissez rien pour autant et continuez à vous faire plaisir avec de la retenue.

"De toutes les passions, la seule vraiment respectable me paraît être la gourmandise", jurait Guy de Maupassant. Parfois excessive, souvent associée au grignotage, considérée comme un "péché capital" par l’Église catholique, la gourmandise peut, dans la mesure du raisonnable, se conjuguer avec une alimentation saine et équilibrée. Elle se compose la plupart du temps de produits chargés en sucre, sel ou gras, souvent transformés et pourvus d’addictifs. Elle mène à se resservir sans faim ou encore à multiplier les excès (plat consistant sans légumineux suivi d’un fondant au chocolat avec crème anglaise en dessert, par exemple).

La langue anglaise appelle cette nourriture la "confort food". L’alimentation que l’on apprécie transmet au cerveau de la dopamine, hormone de la récompense, que l’on ressent immédiatement en dose de plaisir. Cette ingestion provoque une sensation agréable qui libère de l’énergie. La dopamine créée permet surtout de stocker ce sentiment pour s’en souvenir. Notre cerveau a besoin de sécréter cette hormone pour notre équilibre mental. Il faut donc continuer à déguster ces plats, sans doute trop riches, pour envoyer au cerveau des signaux positifs. Mais attention, il faut éviter d’en abuser, calculer ses excès et rester vigilant.

Toute l'info sur

Bien dans son corps, bien dans sa tête

Prenez le temps de cuisiner et de manger

L’un des meilleurs moyens de faire attention reste de cuisiner. De cette façon, vous maîtrisez les aliments que vous transformez vous-mêmes et vous connaissez les apports de chacun des légumes, fruits, épices ou autres morceaux de viande ou pincées de sucre. En cuisinant, vous privilégiez le goût naturel du sucré ou du salé, toujours plus nutritif que le goût transformé par des produits industriels. Élaborer votre repas vous impose de prendre votre temps. Laurence Plumey, nutritionniste et auteure du "Grand Livre de l’alimentation", nous exhorte à considérer le repas comme une activité à part entière requérant de l’investissement : "Prenez le temps de mastiquer pour analyser le goût des aliments, profiter de la multiplication des saveurs et prendre du plaisir. Plus vous mangerez vite, plus vous aurez du mal à vous rassasier." N’hésitez pas à remplacer le sel par des aromates (thym, romarin), des épices (cumin, curry, piment d’Espelette) et même chose pour le sucre (cannelle, miel, etc.).

Coloriez vos assiettes

Beaucoup d’études le prouvent, la vue accapare notre attention. Les restaurants gastronomiques ou autres repas de famille aux tables fleuries, éclairées ou simplement colorées font toujours sensation. Au-delà des tables, pensez également à vos assiettes : variez les couleurs et attirez l’œil de ceux qui partagent vos plats. "Les fruits et légumes de diverses couleurs contiennent des antioxydants différents" rappelle Laurence Plumey. Plus vous disposerez d’éclats de couleur, mieux vous équilibrerez votre repas et vous parviendrez davantage à rester attentif à ce que vous mangez. "Bien vernir nos ongles et bien manger doivent garder la même importance. Notre nourriture doit être bonne et belle", ajoute la nutritionniste.

Consommez de saison

Les nutritionnistes et autres défenseurs de l’environnement ne cessent de le répéter : consommez vos fruits et légumes de saison. Cueillis à maturité, leurs goûts s’expriment davantage et ils concentrent plus de vitamines que d’autres congelés ou blets.

Ne supprimez rien

Se priver d’un aliment que l’on aime peut provoquer une grande frustration. Ce manque provoque de la restriction cognitive qui peut conduire au développement de troubles alimentaires. "Dans une alimentation équilibrée, le gras et le sucre prennent toute leur place, il ne s’agit pas de supprimer cette source de plaisir", recommande Laurence Plumey. Le secret consiste à écouter son corps et à interpréter ses signaux. Trop de cholestérol ou une fatigue intense qui se manifeste dès le matin n’a rien de normal, prévient la nutritionniste : "Le corps ressemble à une balance où tout est une question de mesure. Nous devons le respecter et lui apporter ce dont il a besoin pour nourrir les milliards de cellules qui nous composent."

En l’occurrence, nous avons besoin de tout en quantité modéré. La variété des fibres, vitamines et autres goûts fait la richesse de notre alimentation et la force de nos cellules.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 61.000 nouveaux cas en 24 heures, "record" de cette 5e vague

Macron présente ses priorités pour la présidence française de l'UE ce jeudi lors d'une conférence de presse

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Covid-19 : passeport vaccinal, télétravail... Le Royaume-Uni serre la vis

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.