Pour votre santé, mieux vaut rester assis à votre bureau que devant votre télé

Bien-être
SÉDENTARITÉ - C'est un fait, les nouvelles technologies, mais aussi l'arrivée des plateformes de vidéo à la demande, nous rendent de moins en moins actifs. Et selon une récente étude américaine, il serait plus risqué pour la santé de passer des heures assis devant la télé que devant son bureau à travailler.

Pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la sédentarité est un "problème de santé publique mondiale". Lié à la fois à une augmentation du risque d’obésité, de maladies cardiovasculaires, de diabète, de dépression, d’anxiété et de cancers, 3,2 millions de décès lui sont imputés chaque année sur la planète. Et selon une enquête de l’association Attitude Prévention menée dans huit pays européens (Allemagne, Espagne, Finlande, France, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni) en 2018, les Français se classent troisième sur le podium des citoyens les plus sédentaires. Nous passerions en moyenne 7h24 assis chaque jour.


Mais selon une étude de l’université de Columbia, aux États-Unis, toutes les sédentarités ne se vaudraient pas. Publiée dans le Journal of the American Heart Association le 26 juin, elle suggère qu’être assis à son bureau au travail n’est pas aussi mauvais pour la santé que de l’être dans son canapé, devant la télé.

50% de risques d'accident cardiovasculaire en plus après 4h passées devant la télé

Lors de leurs travaux, les chercheurs de la Columbia University Vagelos College of Physicians and Surgeons ont suivi plus de 3.500 participants sur 8 ans et demi. Tous étaient Afro-Américains, une population, indiquent les scientifiques dans un communiqué, qui a davantage de risques de souffrir de maladies cardiaques. Ils ont préalablement indiqué combien de temps ils passaient assis devant la télé et au travail, ainsi que le temps passé à faire de l’exercice au quotidien.


A la fin de l’étude, les chercheurs se sont aperçus que les personnes qui passaient plus de quatre heures par jour devant leur télé avaient 50% de risques en plus d’être victime d’un accident cardiovasculaire et de mourir, comparé à ceux qui la regardaient moins de deux heures par jour. En revanche, ceux qui passaient le plus de temps assis au travail avaient les mêmes risques pour la santé que ceux qui regardaient le moins la télévision.

Les travailleurs plus mobiles que les accros à la télé ?

Si les explications de ces observations restent encore à déterminer, Keith Diaz, l’auteur de l’étude, avance déjà quelques pistes dans un communiqué : "Cela peut s’expliquer par le fait que la plupart des gens regardent la télévision pendant des heures sans bouger, alors que les travailleurs se lèvent fréquemment de derrière leur bureau." "La consommation d’un gros repas comme le dîner associée à une position assise pendant les heures qui suivent peut aussi être particulièrement dangereuse", ajoute le chercheur.

Au moins 2h30 d'activité physique par semaine pour réduire les risques

Dans le cas où vous seriez adepte du binge-watching et ne décrocheriez pas de la télé avant des heures, sachez qu’il est toujours possible de sauver les meubles. Car d’après les scientifiques, faire au moins deux heures et demie d’activité physique par semaine, comme de la marche rapide, permet de significativement réduire le risque d’attaque cardiaque, d’accident vasculaire cérébral ou de décès, malgré quatre heures ou plus passées devant la télé. Faire des pauses régulièrement pour faire quelques pas, au milieu d’un film ou d’une série, pourrait aussi s’avérer être une solution.

Si cette étude n'a été menée que sur des Afro-Américains, les chercheurs assurent que ces résultats peuvent s'appliquer à n'importe quelle personne sédentaire.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter